Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 17:35

Dans un décor de montagnes, le Huangshan est tout proche, ( une des 5 montagnes sacrées de Chine) et de vallées verdoyantes où les forêts de bambous et les plantations de thé se disputent le territoire cette province de l’Anhui ne manque pas de charme.

On y trouve des villages ravissants ( échappés miraculeusement aux destructions de la révolution culturelle ) dont beaucoup sont classés au patrimoine UNESCO, Xidi en est un bel exemple. L’Anhui était une région de marchands (principalement sous les dynasties Ming et Qing) faisant commerce du bois, du sel et du thé et même prêteurs sur gage quand la fortune leur souriait.

La FOURMI à XIDI. Septembre 2013.

Ces marchands restaient très attachés à leur village et au clan dont ils étaient issus ; faisant fortune, ils y faisaient alors construire de belles maisons d’une architecture bien spécifique. C’est ainsi qu’ici le village appartenait au clan des Hu, descendants du fils ainé du dernier empereur Tang qui s’y établit. ...Hu jing tao ?? en est il un ?

 

  

La FOURMI à XIDI. Septembre 2013.

Murs blancs surmontés par des toits de tuiles grises, pignons en forme de tête de cheval qui servaient de pare-feu, la maison possède une ouverture en son toit générant un puits de lumière sur une cour intérieure tout en assurant une meilleure sécurité pour d’éventuels voleurs .Les différentes pièces sur deux niveaux richement ornées de panneaux de bois sculptés s’articulent autour de cette cour.

A l’extérieur les entrées sont décorées par des linteaux sculptés .Les portes sont flanquées de décorations auspicieuses : tambours de pierre, miroirs de pierre, sculptures et miroirs pour détourner les mauvais esprits.

La FOURMI à XIDI. Septembre 2013.

Le village constitué de 200 maisons environ est formé d’un dédale de ruelles quasi labyrinthique où serpente un petit cours d’eau ( bien utile pour le quotidien…salle de bain, lavoir, terrain de jeu des canards ).A l’entrée du village trône un portique gigantesque ou paifang qui fut érigé sur volonté de l’empereur accordant prestige à des individus méritants du village.

Ces villages merveilleux de l’Anhui ont servi de décor pour les films de Zhang Yimou ou d’Ang Lee ( tigre et dragons ) et de nombreux étudiants et artistes en devenir couchent sur le papier ces précieux témoignages d’une Chine intacte, encore à l’abri des bulldozers…mais pour combien de temps ?

Loin du tumulte des villes grouillantes, j’ai particulièrement goûté cette évasion, j’ai dormi dans une vieille auberge vieille de 400 ans au doux nom du » paradis des cochons « . Je craignais un peu la rusticité locale et l’étymologie ….mais l’expérience valait bien quelques frissons !

C'était chouette !

La FOURMI à XIDI. Septembre 2013.

Les photos :

lien

Partager cet article
Repost0

commentaires