Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 10:44

OUCH L'AUTZA !

 

EN Anglais "ouch" (prononcer aoutch ) veut dire" aïe"

 

Jacques avait proposé cette balade avec trois options: 500, 600 ou 700 mètres de dénivelé, selon le dynamisme des mollets.

Nous voilà donc partis, treize en tout, cela porte bonheur, à l'assaut de ce sommet de 1306 mètres, le plus haut entre Kantari ( l'Atlantique ) et Garazi ( Saint-Jean-Pied-de-Port ).

 

 

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.
L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Le début du parcours, trompeur à souhait, se fait tout en douceur sur le GR 10, à flanc du versant sud. Douceur de la pente, douceur des vallonnements vers le pays Quint, douceur de la température, douceur des feuilles de hêtres fraîchement écloses. Leur vert tendre éclairé par un soleil généreux illumine les sous-bois.

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.
L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Au col d'Elhorrietta (831 m), un peu impressionnés par le sommet qui nous toise fièrement, nous engrangeons les calories nécessaires à l'effort qui nous attend … car c'est d'un commun accord que nous choisissons l'option la plus longue.

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Nous abordons la deuxième partie du parcours avec détermination ; la pente se fait non seulement nettement plus raide mais aussi plus délicate. Il nous faut déjouer les embûches du pierrier, passage obligé pour atteindre le Graal du jour.

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.
L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.
L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Là-haut nous découvrons un spectacle inhabituel ;  des dizaines de pierres dressées (semblables aux cimetières berbères que l'on rencontre dans le désert) hérissent les quelques mamelons qui entourent le sommet. Des monuments commémoratifs ont aussi été érigés là, en particulier une pierre représentant deux montagnards morts en 1988 se tenant la main et reliés par une corde avec l'inscription: "mendian sortuak, mendian hilak ", ce qui signifie:" nés dans la montagne, morts dans la montagne."

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Une cavité naturelle (ou artificielle) nous offre un endroit abrité du vent pour le repas de midi. Quelques bouchons sautent, quelques douceurs circulent…

Il faut bientôt redescendre sur cette pente abrupte où dans un premier temps les pierres, puis ensuite les innombrables racines de la forêt de Nekaitz ralentissent notre progression.

L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.
L'Autza depuis Ispéguy. 05 mai 2014.

Quelques bienfaisantes minutes de repos près d'une bergerie puis nous attaquons le dernier raidillon avant la descente vers le Nord-Ouest en direction de la venta où nous dégusterons des rafraîchissements bien mérités.

Finalement que ce soit pour tester la solidité d'un plateau ligamentaire, celle d'une ostéosynthèse, l'efficacité d'un cardiofréquencemètre, pour éliminer une semaine d'agapes et de libations ou tout simplement pour le plaisir de la randonnée l'Autza était la montagne idéale !

Six heures de marche et 780 m de dénivelé.

Claudine A.

Les photos  : Claudine A.

              Claudine B.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires