Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 09:16

Ce jeudi 2 octobre 2014, il fait beau. Juste une petite brise bien

agréable. Nous sommes 19. La légère brume rencontrée sur le

parcours habituel en voiture n’a inquiété personne. Au contraire.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Les voitures sont abandonnées au bord de la D 417, à l’orée du bois

de Durtoa, sur un bas-côté herbeux, au point 742 m, proche  de 

Haitzaldeko Borda (plus ou moins en bon état). Un petit troupeau de

blondes d’Aquitaine descend sur la route, vers je ne sais quel destin.

Ces calmes animaux nous regardent attentivement. Cherchent-ils le

contact avec les possibles végétariens de notre groupe ?

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous fonçons dans le chemin montant le plus proche. Immédiatement

en sous-bois, il est aussi rapidement boueux. Cette eau, qui ralentit un

peu notre marche, finira dans l’Olhazarréko Erreka qu’on devine au

fond du ravin.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Après passage sous des basses branches de hêtres, dans un pré

(respiration et boisson), sur des murs, le chemin nous conduit

tranquillement au col d'Egurcé, à 911m, à la sortie du bois. Il faut se

tordre le cou pour voir le sommet du Béhorléguy où nous sommes

attendus. A cet endroit stratégique, toutes explications nous sont

données par Anita, notre accompagnatrice du jour. Un équipement

parfait. Une préparation physique et mentale optimale. L’état de forme

des troupes est jugé excellent. Anita décide, après en avoir discuté

avec elle-même, d’aller plutôt à gauche qu’à droite.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous commençons sur un bon chemin la montée vers le sympathique

col d'Haritxarté.  La pause banane est décrétée peu après la cabane

reconstruite d'Azeria.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous prenons le sentier qui grimpe vers le col. Il est bien tracé, fait des

lacets, et parfois même semble construit. Toute la joyeuse équipe se

retrouve facilement au col d'Haritxarté à 1056 m.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

C’est l’occasion de découvrir des vaches, des chevaux et des enclos

de pierres sèches.

 

Un conciliabule est organisé un peu plus haut. Une brève négociation :

le groupe est divisé en 2 colonnes. Tandis que 5 personnes sous

l’autorité de Nadine contourneront par le nord la dernière difficulté de la

journée et installeront le bivouac plus à l’est, les 14 autres se lanceront

à l’assaut d’un appétissant couloir d’un vert soutenu, une sorte de

terrain de rugby incliné, en direction du sommet tant espéré, sous la

conduite d’Anita. Ce qui est dit est fait.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous suivons un sentier bien tracé. Quelques lacets, mais le plus

souvent, ça monte directement dans les pentes herbeuses de la crête

nord-ouest du pic de Béhorléguy. A mi-parcours, une zone peu inclinée

permet de récupérer un peu.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Au haut, c'est un sentier au milieu de la crête que nous suivons.

Périodiquement, nous veillons à communiquer, à vue et pas signaux

sonores, avec le commandant du petit détachement qui chemine en

contrebas.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Une croix plantée à proximité du sommet est l’occasion

de superbes photos. Nous finissons par une traversée

sur rochers jusqu’au pic de Béhorléguy, à 1265 m.


Vaste paysage. Vers le nord :

Cayolar et col de Landerre 1072 m.

Route D 117. Cayolar d’Asconoby et station de pompage au flanc de

l’Hauscoa (1268 m).

Pic de Zabozé, une partie de la forêt de Arbailles.

Sur le plateau proche, des pâturages parsemés de dolines

et de divers bestiaux occupés à manger.

On aperçoit le poljé supérieur (vers 815 m) dans la vallée

suspendue qui conduit à la Bidouze.

Vers le sud : d’autres montagnes géantes ou plus modestes,

bien connues car déjà explorées, avec la Chapelle

Saint-Sauveur et la fromagerie comme points d’amer.

 

 

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous empruntons le couloir de descente et prenons la direction des

cabanes d’Apanice.

C’est au-dessus de ces jolis bâtiments aux toits de tôles multicolores

que la jonction est opérée avec le groupe des 5 éclaireurs. Comme il

en est l’heure, il est décider de manger immédiatement, au soleil, assis

confortablement sur des rochers bien moelleux. Quelques nuages

passent.

Nous faisons naturellement bonne chère. Le produit dont le père Noé

serait le promoteur, sinon l’inventeur, coule dans les gobelets, à la

grande satisfaction de tous, sauf des abstinents…

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Continuant notre descente, cette fois au complet, nous passons devant

le cayolar du col, salués par de magnifiques chevaux, bien dodus.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Notre attention est appelée sur l’existence du gouffre voisin à qui nous

rendons une petite visite, en passant au fameux col d’Apanice. Nous

sommes alors à environ 1044 m.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Revenant un temps sur nos pas, laissant les cabanes à droite, nous

traversons une zone rocheuse, sur semblant de piste, puis sentier.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous atteignons rapidement le flanc sud du pic. Un bon sentier

traverse cette face sud. Les nuages cachent maintenant le sommet

rocheux. Le reste du paysage est toujours découvert et grandiose.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous continuons vers un premier collet envahi par vaches et chevaux

qui y ont laissé force témoignages au sol. Puis nous commençons la

descente facile qui nous ramène au col d'Egurcé.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Nous reprenons le même itinéraire qu’à l’aller. Nous remarquons

d’ailleurs les mêmes zones humides qui décrottent nos chaussures.

 

Bonne humeur générale. Quelques plaisanteries anodines et de bon

goût, comme toujours. Pas de blessé.

BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.
BEHORLEGUY depuis Haitzaldeko Borda. 02 octobre 2014.

Bilan provisoire côté nature : des rochers, de l’herbe, des arbres, des

rapaces, des bestiaux, un randonneur, des bruyères, des crocus, des

géraniums à Robert, des aubépines, des ajoncs, quelques dompte-

venin… ( et de jolies petites euphraises. Photo empruntée à Foise car

les miennes sont ratées.Mado.) A peu près tout ce qu’on est

en droit d’attendre !

 

Tout le monde est content de la journée et la fête bat son plein lors

d’une halte rafraîchissante à la terrasse accueillante d’un excellent

débit de boissons fraîches. Les autorités du lieu ont même tenu à

décorer les rues en notre honneur ! Merci à Anita pour la parfaite

organisation du jour et accessoirement pour nous avoir fait tourner

dans le sens horaire.

Jean-Louis.

Données de la randonnée. Distance : 9 km.  D+ : 600 m.   Temps de

marche : 5h30

 

PHOTOS : lien

Partager cet article
Repost0

commentaires