Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 14:30

Aujourd'hui grosse chaleur prévue et confirmée, pour un départ de bonne heure au Mont Adarza, 1250m, en passant par St Étienne de Baïgorry et le col Aharza à 730 m, que nous atteignons en voiture.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Quelques virages plus tard, nous parquons l'unique véhicule, hé oui nous ne sommes que 5 courageux pour affronter la canicule et bientôt le vent.

Nous commençons par une gentille montée sur le goudron puis une descente au milieu des fougères pour remonter et croiser un troupeau de vaches.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.
ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Tout cela est très agréable jusqu'à un premier col où le vent commence à nous déstabiliser.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Après interrogation et pause banane, nous décidons de continuer vers le col de Leizarze par un chemin de crête.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Le vent redouble d'effort mais les 5 randonneurs dans le vent ne renoncent pas et gravissent la dernière montée en se disant que ce vent, bien fatiguant, nous a préservé d'une trop forte chaleur.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Le sommet atteint nous sommes récompensés par la vue à 360 degrés sur tous les monts alentours et St Jean Pied de Port en contre-bas dans une légère brume.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

Nous pouvons nous installer confortablement pour déjeuner en contemplant l'Hautza, au voisinage quelques moutons.

Retour par le même chemin.

ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.
ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.
ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.
ADARZA ( 1250 m ) dans le grand vent. 19 juin 2017.

La descente est plus facile, le vent faiblit mais pas la chaleur. Nous dérangeons momentanément un groupe de vautours en train de s'abreuver.

Plus bas sur le GR nous croisons une jeune femme, puis un homme, moins jeune, en partance pour la traversée des Pyrénées, surpris semble-t-il par la canicule. Plus loin un couple de randonneurs, bien chargés, nous paraît en meilleure condition.

Arrivés à la voiture après 10 km et 575 m de dénivelé.

Merci à Carmen.

Petite touche personnelle, demain plage.

Marie-Claude M.

Photos : Mado.

Partager cet article

Repost 0

commentaires