Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 10:19

MARDI 27 JUIN.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

21 personnes au départ de Marouette.

Le col du Pourtalet regorge de ventas...mais aussi de poubelles. C'est un bon endroit frontalier pour prendre un peu de repos après une ascension de toute beauté.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Le soleil illumine Torla, ses falaises, sa place, son jardin, ses bancs et ses vieux qui n'attendaient que nous (un peu de jeunesse féminine) à l'heure du repas. Un village entièrement tourné vers le tourisme. De vaillants jeunes travailleurs se reposent avant de faucher le sentier principal.

L'arrivée à Nérin (1280 m) se déroule bien. L'installation aussi.

 

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Si bien que le groupe s'élance vite vers Sercué, hameau de Fanlo et étape importante sur le GR15 qui dessert cet endroit stratégique.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Le pont de Ballatar, sur le barranco du même nom, est une construction de génie civil remarquable. C'est un verrou qui propulse le randonneur jusqu'à la fontaine et,

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

plus haut, jusqu'à l'église perchée sur le roc et fendue comme un fruit mûr, qui n'a plus pour tous fidèles que quelques chauves-souris hagardes.

Parcours 6 km ; 150 m.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Repas vespéral de bonne tenue (de soirée). Personne ne montre la moindre fatigue.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Ah ! Chaque soir s'endormir sous un ciel étoilé dans la contemplation de la massive Pena Montanesa (2295 m) dans le lointain, encadrée par le Garrot del Diablo (1897 m) qui s'écrase devant les Sestrales (2101 m pour le plus élevé des ces sommets), et, sur la droite, le Tozal de San Miguel (1442 m) qui ferme le paysage en dominant le village de Vio.

********************

 

MERCREDI 28 JUIN.

 

Petit déjeuner complet et goûteux.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Comme des nuages s'accrochent aux sommets du coin, il est décidé de faire de la vallée, en l'espèce, une partie du canyon d'Anisclo. Direction un parking (1000 m) qui domine l'ermitage San Urbez. On commence par descendre. Certains, esprits capables d'anticiper, pensent déjà à la remontée du soir.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Urbez avait bien choisi sa demeure. On ne peut guère trouver plus tranquille. Un abri sous roche bouché par un joli mur pour se protéger des voisins, d'autres ermites.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Quelques ponts (900 m) sur gorge profonde, une piste puis un sentier qui monte et qui monte. On voyage dans un milieu très encadré. Pas question de s'écarter du seul sentier qui avance d'un côté ou de l'autre du ruisseau et de ses cascades. Les parois, on n'en voit pas le haut. La brume. A tel point que vers l'heure du repas, la pluie fait son apparition. Une bonne pluie qui imbibe jusqu'à l'excellent sandwich à travers le papier d'alu.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

( Photo prise sous un p'tit coin de parapluie ? )

Les plus fous finissent par atteindre le but ultime nommé La Ripareta (1400 m), confluence des canyons Pardina et Bellos, décorée d'un belle cascade.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Des iris, nombreux, rendent toutefois le paysage forestier un peu plus riant. L'eau qui coule en bas et en haut abreuve toutes sortes de plantes, certaines vivant dans les rochers verticaux, avec une grande économie de moyen. Au retour, la pluie devient intermittente, puis cesse tout bonnement.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

On sèche en admirant les truites. C'est bon un petit rayon de soleil. On lève la tête, avec humilité devant ces grands murs naturellement végétalisés. Le retour aux voitures est un peu inattendu. Imaginez : ces dernières ont eu la bonne idée de descendre de leur propre initiative dans la vallée. Parcours 16 km ; 650 m.

Bon repas du soir. Gaîté à tous les étages.

 

********************

 

JEUDI 29 JUIN.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

A Nérin, tous les matins se réveiller aux chaudes vibrations changeantes du soleil sur les montagnes est une expérience qu'on n'oublie pas. D'autant que le palais salive déjà du petit-déjeuner servi avec professionnalisme par le Palazio.

« Prenez des forces » ! semblent dire les aliments disposés à profusion sur la longue table ; « aujourd'hui, c'est le Mondoto, mes p'tits potes »! Pas question de défaillir dans cette montée vers les cimes les plus hautes qui dominent Nérin.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Il fait beau. Les cheminées typiques des maisons sont encore plus ravissantes que la veille. Le temps idéal, pour affronter, dès le seuil de l'hôtel, ce monstrueux Pic de Mondoto qui culmine à l'altitude faramineuse de 1957 m et peut-être plus. Le bus est comme d'habitude à l'arrêt sur la piste, prêt à transporter le randonneur dans le Parc d'Ordesa depuis la cabane-passe-partout-check-point-barrière. Nous voilà rapidement dans les buis, les rosiers sauvages et le serpolet. L'orchis, le silène, l'hellébore, la primevère auriculaire et la bruyère sont là aussi. D'autres, plus anonymes. Quelques touristes bordelais, des oiseaux, mais pas de marmotte ni d’isard. Des moutons.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Le bus est comme d'habitude à l'arrêt sur la piste, prêt à transporter le randonneur dans le Parc d'Ordesa depuis la cabane-passe-partout-check-point-barrière.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Nous voilà rapidement dans les buis, les rosiers sauvages et le serpolet. L'orchis, le silène, l'hellébore, la primevère auriculaire et la bruyère sont là aussi. D'autres, plus anonymes. Quelques touristes bordelais, des oiseaux, mais pas de marmotte ni d’isard. Des moutons.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Charmant sentier qui traverse des pans entiers recouverts de genêts d'Espagne très épineux, qui donnent à la montagne des airs d’œufs mimosas ou d'ictère délicieux. Mais trop c'est trop !

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Le barranco est avalé au moment où l'on se repose à mi-pente après l'effort. Encore un peu de calcaire dénudé et c'est un large col herbeux qui permet d'apercevoir très brièvement la Brèche de Roland. Le Mont Perdu est dans les nuages  et le restera. Notre guide lâche enfin les rênes, et c'est un rush de promeneurs fougueux vers le sommet.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Belle vues sur le canyon parcouru en partie hier, vers le col d'Anisclo où les gorges rejoignent le plateau, sur notre village de départ et sur le lac Mediano, bien plus loin.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Sur le bord des à-pics de plus de 400 m, on se sent comme en apesanteur, pauvres bulles de savon.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Un peu de vent nous contraint à descendre à l'abri d'un lapiaz pour absorber notre Mcalbergue's bourratif du jour.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Sur le retour, les edelweiss sont toujours à leurs postes et affichent par précaution leur vertu anti-inflammatoire. Photos sous tous les angles. Peu après survient une chute qui semble d'abord sans gravité. La tombeuse sur herbe, cheville gauche bandée par une preste infirmière, reprend la descente, soulagée de son portage par une âme charitable aux muscles d'acier.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Nérin grossit vite. On est déjà sur la piste, près des réservoirs d'eau. Puis à l'hôtel, avec de la glace sur les chevilles. Parcours 10 km ; 800 m.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Suivant des règles connues d'un seul, séance de jeu de quilles interrompue par une sorte de brouillarta local. Sangria, aussi avec glace.

Repas, toujours assez festif avec placement aléatoire aux deux tables du soir. Grosse rigolade, comme d'habitude.

 

********************

 

VENDREDI 30 JUIN.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Quand il y a sangria la veille au soir, il est d'usage de ne plus servir d'oranges au petit-déjeuner. On le déplore, mais qu'y faire ? Il est 7 h 00 à la première bouchée. En effet, la journée promet d'être longue. Le canyon d’Ordesa lui-même. Bien manger pour ne pas craindre la fringale sur ce tracé très exigeant, car presque plat en dehors de 3 ou 4 cascades majestueuses.

Camion poubelle au détour d'un précipice, Broto, Torla.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Puis le large parking de La Pradera (1320 m). Après, c'est le Parc National et c'est à pied.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Queue d'un renard qui traverse, furtif. La piste qui suit en le remontant le rio Arazas, s’élève graduellement, proche de la paroi de la rive droite. Flânerie, ambulation, déambulation, discussions, poses photos vaporeuses, embruns. Queue d'un renard qui traverse, furtif. La piste qui suit en le remontant le rio Arazas, s’élève graduellement, proche de la paroi de la rive droite. Flânerie, ambulation, déambulation, discussions, poses photos vaporeuses, embruns.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Avancée à grandes enjambées dans la forêt de hêtres,

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.
Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

enfin, le troisième étage de notre fusée prend pied avec soulagement dans cirque final de Soaso, tapissé d'herbe rase dégustée par un troupeau de vaches grises, jusqu’à atteindre la célèbre cascade de la Queue de Cheval (1700 m). Quelques nuages, un peu de vent.

 

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

On mange, si cette expression s'applique dans ce cas, en dehors d’un très bon gâteau au chocolat. Des randonneurs sont sur les 2 branches du GR 11 qui conduisent également au refuge de Goriz. Comme le déjeuner est quelconque, nous dévorons des yeux ces promeneurs d'altitude qui progressent rapidement. Il est venu le temps du retour. Une petite pluie fine. Soleil, etc.

On est de nouveau aux voitures. Parcours 16 km ; 750 m. C'est une vallée si saisissante que les notions d'habitude si tangibles de distance, de durée ou de dénivelé n'ont aucune importance, comme on le constate généralement dans un rêve.

Nérin-Ordesa. 27 juin au 1 juillet 2017.

Sangria, omelette, en apéro. Repas du soir toujours aussi joyeux. Notons le potage, excellent.

 

********************

 

SAMEDI 31 JUIN.

Il faut rentrer à Bayonne pour y préparer les prochaines fêtes. Vio, petit village pierreux vu de loin, Buerba, route hasardeuse en réfection pour rejoindre la vallée et le tunnel de Bielsa. Quand on débouche en France, il fait mauvais temps. Mais à Saint-Lary, chacun se promène comme il veut dans cette belle ville pyrénéenne, très animée. Avant de gagner l'autoroute. L'aire bondée mais champêtre des Pyrénées offre un abri précaire en ce premier juillet, jour de grand départ. Manger à l'abri de la pluie sous l'auvent des toilettes, c'est un bon choix. Enfin Bayonne où il fait toujours beau.

 

Bien sûr, ce document n'a d'autre ambition que de meubler à minima le blog de Mado. Il n'a rien à voir avec la réalité vécue sur le terrain par les 20 autres personnes.

Merci à Bayonne Accueille et

à Anita,

notre guide, pour la parfaite organisation de ce séjour sportif réussi.

Jean-Louis L.

 

Les photos :

Anita.


Claudine A : Sercué.

                           Anisclo.

                   Mondoto.

                   Ordesa.

                   Retour.

Jean-Louis L.

Mado.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

foise 23/09/2017 09:57

J'ai vu... Une super belle rando ! Ta forme est éblouissante, quel est donc ton secret Mado ?
Question flore je t'envie l'erodium glandulosum

buy traffic 14/09/2017 10:50

Almost the foster sway identified your likelihood. Sum of us applaud gotten to revive an exclusive interior this incorporation associated beside fine maze jogger.

tree removal suffolk county 27/07/2017 17:57

Nice to read this interesting post..I LOVEEE FRUGAL GIFT GIVING!