Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 10:01
AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

Nous voici au col d'Otxondo par un froid vif qui nous fait sentir l'arrivée de l'hiver.

Démarrage en douceur mais suffisamment énergique pour réchauffer nos 15 participants, par un sentier à travers une forêt de hêtres dépouillés de leurs feuilles.

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

En contournant l'Alkurruntz par le N O en suivant un sentier à flan de montagne, la vue se dégage sur la vallée du Baztan et le village d'Amaiur, nous atteignons Andregingo Lepoa .

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

De là, après la pause banane ,

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.
AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

nous entamons l'ascension de l'Alkurruntz par la face herbeuse, la rocheuse étant plus ardue.

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

Depuis nos 934 m fièrement atteints nous pouvons contempler les Pyrénées enneigées, le Gorramendi et l'océan qui se laisse deviner.

Nous croisons un petit groupe de randonneurs qui nous indique un passage souterrain accessible en se débarrassant des sacs et en se munissant de lampes,

Interrogation sans réponse sur l'issue et l'utilité d'une telle construction.

Des restes de ce qui ressemblent à un plan d'habitation ont également été visibles à la montée .

 

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

Nous décidons de déjeuner un peu plus bas, au soleil, plutôt qu'à la cabane de Zueta comme prévu initialement, car ombragée et froide.

Discussion pendant le repas pour finaliser le menu de Noël, qui fait quoi.....

Descente par la cabane et arrêt pour quelques-unes.

AKURRUNTZ et BETARTEKO HARRIAK depuis Otsondo. 27 novembre 2017.

Montée pour les autres, en manque de dénivelé, sur le Betarteko Harriak, 825 m, à travers un champ de tir sans tireurs aux pigeons d'argile d'après nos fines déductions.

Retour vers les voitures par le vieux chemin tracé en pente douce par le N N E.

Nous rencontrons beaucoup de petits chevaux, pottoks ou autres.

Un taureau tranquillement couché dans l'herbe ainsi que quelques vaches nous font rapidement passer notre chemin.

Très bonne et sympathique journée comme toujours.

13 kms et 500 m de dénivelé .

Marie-Claude M.

 

Photos Jean-Louis.

Partager cet article
Repost0

commentaires