Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 08:45

Ce lundi la très belle journée annoncée tient ses promesses et c'est d'un pas léger, quoique que prudemment  chargés en eau au regard de la température annoncée, que les 8 randonneurs et randonneuses s'élancent vers le Zelhaiburu,  au départ du col des Veaux en venant d'Itxassou.
Notre guide a modifié la destination initialement prévue, mais rien ne peut réfréner notre enthousiasme.

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Une montée régulière nous mène au pied du mont Iguski, que nous contournons pour ensuite grimper au sommet par une pente assez soutenue.

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Nous redescendons pour arriver au col de Mehatxe, accessible en voiture, au pied de l'Artzamendi.
Une nouveauté nous attend : des panneaux d'information sur cette nécropole  qui date de 5000 ans et où des fouilles ont permis d'exhumer  des dolmens et cromlechs.
Nous sommes également avertis de le présence des Betizus, vaches sauvages du Massif du Mondarrain qu'il vaut mieux éviter.

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Pause banane puis nous repartons par un sentier de crête très agréable et peu escarpé, suffisamment large pour pouvoir admirer le paysage, au lieu de regarder nos pieds.
Au fur et à mesure que nous nous dirigeons vers le Zelhaiburu où nous piqueniquerons, le relief devient de plus en plus escarpé, le regard plonge sur une cascade et un ruisseau en fond de canyon.
Nous voyons  la rivière Bastan mais ne pouvons distinguer les villages abandonnés en amont.
De l'autre côté nous reconnaissons la ferme d'élevage de lamas que nous avions salués à l'occasion d'une randonnée au départ de Bidarrai que nous apercevons au loin.

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.
IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Repas devant ce paysage grandiose où nous nous sentons dans un autre monde.
Nous admirons le vol des vautours et selon certaine, une parade nuptiale....

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Retour par la même voie à quelques variantes près . Un petit cheval vient nous saluer.

IGUZKI, ZELHAIBURU depuis Mehatxe. Lundi 3 février 2020.

Nous avons la surprise d'assister au col de Mehatxe à un lâcher de 3 vautours, de retour d'un centre de soins.
Mais nous avons des doutes sur la capacité de l'un d'entre eux de recouvrer sa liberté, il s'est posé dans un champ après son envol, contrairement à ses congénères déjà hors de vue.
Nous regagnons les voitures après une belle journée ensoleillée et encore plein d'allant après nos 10kms et 500m de dénivelé.
Merci à Jacques pour ce beau moment.
Marie Claude.

Les photos :
Mado.

Partager cet article
Repost0

commentaires