Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 14:08

Ispegi-Elhorieta.

 

A 8h1/2, on décolle du parking Lauga après avoir rempli les voitures. Nous sommes 20 autour d'Yvon et nous en récupèrerons 3 à Ossès, sur le chemin du col d'Ispéguy, au-dessus de St-Etienne de Baïgorry.

 

9 h 50 : tous les randonneurs sont OK, sac sur le dos, nous grimpons à travers les fougères, derrière Yvon,laissant les autos sur le parking de la Venta. Le ciel est bleu, le soleil tape fort, nous sommes heureux d'avoir un temps aussi beau après tous ces lundis sous la pluie.

 

Le sentier s'enfonce dans une superbe hêtraie "primaire" aux arbres énormes et très anciens. Seules des fougères vigoureuses habitent le sous-bois, dégageant une odeur qui me ramène dans mon enfance ! Mais chut ! c'est une autre histoire !!!

 

 

 

Nous croisons des brebis mêlées à de petits chevaux de type poneys "shetland" dont certains sont jeunes et d'autres encore dans le ventre de jument. Notre présence ne les effraie guère. Tant mieux les photographes en profitent.

 

 

 

 

 

 


 


 








 


Quittant la forêt, nous grimpons à travers la lande couverte d'une magnifique herbe drue et courte : une vraie pelouse d'altitude ! Quelques fleurs s'épanouissent depuis la grande digitale jusqu'à la petite orchidée rose...

Au sommet, un panorama à 360° s'offre à nos yeux, avec la vallée des Aldudes à nos pieds.

 



Nous descendons vers le col d'Elhorrièta et admirons des cromlechs bien conservés( cercles de pierres qui datent de l'Age de Fer !!! ).





 

 

Un peu plus bas, nous arrivons à la cabane choisie par Yvon pour l'arrêt-repas.

Ses abords aménagés nous offrent " au choix ", ombre et soleil, bancs en bois avec table et sièges de pierres avec dossier.


 


Repas  mérité, surtout pour celle qui se trouvait en hypoglycémie, et repos apprécié par tous...

 

On papote ! On traînasse... jusqu'au signal brutal mais convainquant du guide qui scrutait avec inquiétude la brume qui s'invitait à la fête et annonçait un possible orage.

 

Descente rapide par une autre hêtraie tout aussi ancienne et belle que celle du matin, mais sans le soleil, et nous voici aux voitures.

Un pot à la venta pour certains, départ hâtif pour d'autres, puis retour sur Bayonne par l'Espagne via Dancharria.

16h : nous sommes à Lauga, dans la chaleur lourde de la ville regrettant déjà le bon air des cimes que nous venions de quitter.

Vraiment, c'était tellement chouette là-haut ! 

Michel RICHARD

temps de marche 3h00
dénivelé               400 m
distance               9kms

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
toujours aussi super le travail de mado pour le<br /> blog on revit les bons moments de ces balades<br /> chez soi merci et a lundi agnès
Répondre