Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 11:23

Brume sur Bayonne, nous voilà 12 courageux à nous retrouver pour aller affronter les sentes de notre beau pays.

MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.
MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.

Direction Anhaux, nous laissons les voitures près du fronton de cette petite bourgade. Et hop ! plus qu'à gravir les 830 m. de dénivelé qui nous séparent du sommet du Munhoa.

Départ tranquille en montée douce paysage tantôt ensoleillé, tantôt enveloppé de brume.

MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.

Vient la pause banane et maintenant les choses sérieuses sont là ! Ca grimpe .… Ca grimpe .… Mais rien de nous arrête, sauf le retentissement de la cloche du village qui sonne ses douze coups de midi .… Stop ! Nous marquons un temps d'arrêt pour une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Paris.

MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.
MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.
MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.

Le sommet est juste au dessus de nous, un dernier petit effort et nous voilà confortablement installés contre les rochers, comme des lézards au soleil, pour notre pique-nique. Nous profitons de ce beau panorama qui s'offre si généreusement à nous. Mais "3 Fous"en moto viennent perturber le silence en passant juste à côté de nous.

MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.
MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.

Il est l'heure de penser au retour. Nous commençons notre descente par le côté est, une belle pente herbeuse, puis c'est un sentier caillouteux avant de retrouver une petite route de campagne qui nous conduit au village où nous retrouvons nos voitures vers 16 h.

MONHOA  depuis Anhaux. 16 novembre 2015.

Merci Jacques pour cette belle rando de 14 km et 830 m de dénivelé et à nos petits pieds qui les ont bien passés.

Claudine B.

 

Les photos :

Claudine B.

Repost 0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 09:50
POUR VOUS SITUER ....

POUR VOUS SITUER ....

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Après avoir marché environ 400 mètres sur l'asphalte, un panneau indique Artikutza et nous prenons, à gauche, un chemin qui descend dans la forêt, le parcours balisé en jaune et blanc.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Chemin magnifique au milieu de troncs de hêtres couverts d'épaisses couches de mousse. Cela est dû à une forte humidité dans la région, car c' est une des zones les plus humides de la péninsule.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Un pottok s'y promène …

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Les feuillus s'effeuillent et recouvrent les sentiers pour le grand plaisir de nos pieds ….

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

La forêt est habitée de créatures bizarres prenant la forme de vieux troncs d'arbres …

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Un pont en bois rustique traverse un ruisseau.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Quelques minutes plus tard, nous en traversons un autre.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Un petit sentier descend vers la belle cascade portant, paraît-il, le joli nom d' Erroiarri.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Encore un peu de marche et, après avoir tourné autour d'une maison qui peut se louer, nous descendons vers le barrage ( 345 m ).

Le barrage a été construit pour fournir de l'eau à Saint-Sébastien. Aujourd'hui, il est utilisé comme réservoir.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Descente au village.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Des tables nous y attendent. L'une d'elles se recouvre bien vite d'une nappe, de bouteilles (2 ), de pain, pâté, saucisson, biscuits salés.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Les « jumelles « fêtent leur anniversaire ! Et … dans un superbe décor …. choisi par Anita.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Mais comme toute chose a une fin, il faut reprendre la route, une route que nous quittons environ 100 m plus loin pour prendre un chemin très pentu qui monte à droite ….

Nous cheminons, paraît-il, sur une ancienne voie ferrée ….

 

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Nous découvrons quelques meules en contre-bas …

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.
Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Des promontoires nous permettent d'avoir une très belle vue sur les sommets arborés.

Quelques bavardent papotent, s'arrêtent, redémarrent sans même s'en rendre compte …

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

La large et très longue piste forestière débouche sur la route. Et nous avons bouclé la boucle.
Nous arrivons bien vite aux voitures après 460 m de dénivelé sur 13 km et en 4 h 30 de marche.

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

En descendant, en voiture, belle vue sur les Trois Couronnes.

Une très agréable randonnée …

Une très agréable journée …

Dans la forêt d'Artikutza.12 novembre 2015.

Les jumelles sont de très agréables ( même excellentes ) « copines «

Même sans leurs « chopines » ………. !!!

Madosita.

 

Les photos :

Claudine A .

Mado.

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:05

25 °! C'est l'été en novembre !

Nous avons bien envie de dégourdir nos jambes ….

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Etienne nous a proposé l'Haltzamendi …

Et c'est parti ….

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Comme la chèvre de Mr Seguin, nous trouvons bien petites les maisons tout en bas …

Et les montagnes bien hautes tout là-bas !

Même le Toutoulia …
Ascension faite, il y a quelques semaines déjà !

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Etienne, devant, règle l'allure.

Quelques arrêts pour se regrouper et … admirer.

Les chaussures de Mie Claire se sont mis à bailler … Il a fallu les museler …

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Il faut monter ... monter … 710 m !

Enfin le sommet !

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Vite installés pour le déjeuner.

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Fernand a préféré s'installer auprès de Danielle. Il lui aurait fallu monter 4 m de plus pour rejoindre Maïté ..………

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Café de Fernand … Sieste … papotage …

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

De L'Haltzamendi : vue sur l'Artzamendi.

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

 

Et c'est d'abord la descente directe dans l'herbe jusqu'à un petit sentier.

 

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Etienne qui pense à tout … A nous …

Pour préserver nos genoux

a choisi un sentier de descente plus doux !

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Vue un peu embrumée sur les montagnes environnantes,

sur le monticule « Bidarray «

et ... dégringolade vers Ossès.

Maïté a trouvé une galle du chêne.

Quelques cailloux et autres glands se sont glissés sous les chaussures de Monica pour la faire chuter !!! Pas grand mal …

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.
HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

Après avoir parcouru une bonne dizaines de kilomètres en 4 h 15 de marche environ ...

Mireille fête son anniversaire. Elle serait la jumelle de Paqui ….

HALTZAMENDI ESTIVAL. 09 NOVEMBRE 2015.

GRAND MERCI à Etienne pour ce beau parcours et pour l' attention qu'il porte à chacun de nous.

Madosita.

 

Mes photos.

Repost 0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 10:04

Ciel en bleu et blanc, beaucoup de vent au col de Burdinkurutzeta ….

IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.

Descente vers la vallée, large chemin puis pistouille couverte de feuilles mortes bruissantes sous nos pas.

 

IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.

Pas d'eau dans le ruisseau que nous suivons en zigzaguant … C'est un ruisseau de cailloux !

IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.

Nous rencontrons 2 bergeries avant de rejoindre la route que nous traversons pour monter vers la plus belle vue sur la forêt d'Iraty : Soroluze ( 1210 m ). Pause banane et direction la ligne de crêtes des monts Ataramatze ( 1370 m )

 

….

IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.

mais l'une des randonneuses ne se sentant pas bien et comme il est à peu près l'heure du picnic, nous nous installons près d'un petit bois, bien à l'abri du vent. Détente …

Olivier part chercher sa voiture avec Anita.

Entraînées par Mireille, les 13 autres randonneuses descendent tranquillement vers Soroluze. Juste un peu de temps pour bavarder et la voiture arrive. Notre « malade « qui a repris des couleurs repart avec Jo et Olivier …

IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.
IRATI. Burdinkurutza ( 1135 m ) vers Ataramatze ( 1370 m ). 05 novembre 2015.

La descente continue avec Anita. Un p'tit tour vers le lac d'Iraty et nous longeons le petit ruisseau. Quelques passages de minis gués et nous retrouvons notre sentier du matin et les bergeries.

Quelques gouttes de pluie avant d'arriver aux voitures. Le vent souffle toujours aussi fort.

Un arrêt à St Jean le Vieux. Il y fait doux … Pas de vent … Et c'est en terrasse que nous nous désaltérons ….

Madosita.


Les photos :

Claudine B.

Mado.

Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 08:00

CLIQUEZ POUR AVOIR LA MUSIQUE.

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015
L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Une belle journée annoncée, 23 degrés prévus au meilleur moment de la journée mais seulement douze randonneurs ... Ce sont les vacances et les grand-parents sont réquisitionnés. Seuls les plus indignes ou les mieux organisés ont pu se libérer, (dixit une randonneuse facétieuse).

Vu du parking derrière la mairie, le but de notre sortie ( 933 m) ne semble pas si impressionnant . Ses formes sont douces et arrondies, ses pentes parés du vert des prairies, des ors et des roux des feuillages d'automne invitent à la promenade…

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Mais pas question de flâner avec les gazelles qui ouvrent la marche !

Il faut grimper, grimper, grimper sans relâche. Sur la route, en sous-bois, à découvert, sur des sentiers jonchés de pierres, sur des sentiers herbeux ...

Près d'une petite bergerie nous engrangeons quelques calories pour affronter la deuxième partie de la montée ; cette énergie nous sera bien nécessaire pour résister aux violentes rafales de vent qui nous déstabilisent pendant la dernière partie de l'ascension.

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015
L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Il faut parfois s'arc-bouter pour ne pas dévier de l'étroite piste qui peu à peu nous achemine vers la chapelle qui coiffe le sommet.

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015
L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Impossible donc de pique-niquer là-haut.

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015
L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Le repas sera partagé quelques mètres en contre-bas avec une vue imprenable sur le redoutable Autza, les somptueuses crêtes d'Iparla, le village de Baïgorry dans son écrin de nature , la vallée des Aldudes …

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Pas question de lézarder aujourd'hui malgré la beauté des paysages.

Nous redescendons par le flanc ouest sur des sentes abruptes tracées par les moutons, au milieux des touffes rases d'ajoncs avant de cheminer sur une piste plus facile qui peu à peu nous rapproche des premières fermes.

L'Oylarandoi ou l'Oylandoi depuis Saint Étienne de Baïgorry. 26 octobre 2015

Trois d'entre nous empruntent une variante ... et sauvent un bélier d'une mort certaine.

Ses superbes cornes aux multiples volutes emprisonnées dans un filet servant de clôture, gisant sur le dos après s'être certainement débattu de longues minutes, le corps glissant vers le bas de la pente, il est littéralement pendu, sans aucune possibilité de se dégager. Si Étienne ne l'avait pas vu, il n'aurait eu aucune chance.

Armés de leurs couteaux nos valeureux guides sectionnent les cordes qui l'emprisonnent et délivrent la pauvre bête sous les yeux attendris de quelques randonneuses.

Comme quoi la vie ne tient qu'à un fil!

Le bélier se relève difficilement, ankylosé par les heures passées dans cette position inconfortable, fait quelques pas mal assurés sous nos yeux attentifs et inquiets puis descend le pré, les cordes coupées toujours accrochées à ses cornes.

Au bout de quelques minutes il a repris des forces. Il s'en tirera certainement.

Nous terminons la randonnée, ravis de cette magnifique sortie mais contents aussi d'avoir sauvé une vie. Les vautours fauves n'étaient pas bien loin.

Nous nous remettons de nos efforts et de nos émotions en prenant un verre au bar sous les platanes et reprenons le chemin de Marouette vers 16 H.

Bilan de cette belle randonnée: 13 km et 845 m de dénivelé parcourus en cinq heures environ (sauvetage du bélier compris).

Claudine A.

 

Photos :

Mado.

Repost 0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 10:11

LUNDI 12 OCTOBRE.

Après-midi. Randonnée à travers les deux quartiers du village de Nocito, montée jusqu'au monastère de San Urbez et village de Bentue de Nocito.Retour par un autre chemin cairné.

Anita.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Ce qui suit n'est pas un compte-rendu mais le ressenti de chaque participant à la fin de la journée, rédigé avant et pendant l'apéro en regardant ou participant au spectacle organisé par notre Irremplaçable Annie P.

En ce beau jour d'automne, Anita nous a emmenés vers Nocito pour nous régaler de belles randonnées.

- Que tout le groupe de randonneurs de BA profite au max de ces beaux paysages, ce site particulier et surtout l'ambiance extra créée par vous tous.

- Les paysages sont splendides et nous avons un site fantastique et plein de choses à découvrir.

- Découverte du gîte chaleureux après notre rando parmi les villages abandonnés. Il y a des fruitiers : pommiers, cognassiers qui attendent la fermière pour la cueillette.

- Beau paysage d'automne pour une rando très agréable avec un temps clément.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Balade soit-disant facile. Nous avons sué sang et eau jusqu'au calvaire qui porte bien son nom et ensuite en courant pour éviter les gouttes de pluie mais dans une ambiance de bonne humeur.

- Pour entretenir la bonne humeur, ne pas oublier l'apéro …

- Il manquait un invité. Y avez-vous pensé ?

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Les feuilles rougeoyantes frissonnent sous la brise.
- Superbe petit coin.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Magnifique journée avec un chien obéissant aux ordres et randonneurs agréables.

- Contente d'être là. Magnifique journée. Site merveilleux.
- Très heureux d'avoir découvert ce site à la fois confortable et sauvage, avec une météo sympa et une petite mise en jambes juste comme il faut.

- Je partage toutes les impressions d'Olivier quant à la balade et garderais un bon souvenir de nos prestations avant apéro. Je n'ose pas imaginer ce qui aurait été proposé après la sangria !

- Et pour finir cette belle journée, une belle paëlla nous attendait. Bonne nuit et à demain pour de nouvelles aventures.

 

Distance parcourue : 9,2 km. Dénivelé :370 m

 

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Les superbes photos de 

Anita.

Claudine B.

 

Lundi- photos Mado.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

 

 

MARDI 13 OCTOBRE.

 

Le matin  pluie : changement de programme !

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
Visite en voiture avec les capes des 3 villages suivants de cette vallée  
d'ouest en est  ( distance totale de cette vallée de ARGUIS à BARA  = 40km )
     - BENTUE DE NOCITO  : alt = 1077m
     - USED    :  alt = 1156 m

- BARA : alt = 935m. Dernier village de la vallée ou l'électricité a été installé en 2014.

Retour à l'auberge pour le repas pris au sec.
Petite sieste réparatrice.
Le temps se dégage, on chausse et direction le GR16  du village abandonné IBIRQUE.
 alt=1300m, 
jusqu'au plateau PARDINA d'ORLATO  alt = 1189m;
Retour par le même chemin avec vue surprenante et dégagée  du village NOCITO.  
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
Aller - retour pour découvrir une belle vasque sur le rio GUATIZALEMA ,
traversant le village de NOCITO et la SIERRA DE GUARA du sud au nord
Au total  9 km, d = 360m

 

Anita.

Les ECRITURES des randonneurs.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Le matin : Visite des villages Bentue, used, Bara, sous ponchos, parapluies, parkas …. Ramassage de noix, cueillette de pommes ….

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

L'après-midi : petite grimpette jusqu'au plateau Pardina d'Orlato.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Ce matin, la pluie ! Ca arrive même en Sierra de Guara !

Inutile de se mouiller jusqu'aux os : on improvise et finalement on visite toute la vallée …. Magnifique …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Après la pluie, le beau temps …. Bel après-midi dans du minéral et du végétal aux superbes couleurs d'automne.

- J'ai vu un tableau de Monet dans cette belle vallée !!!

- Il pleut ! Il pleut ! C' était ce matin mais cette après-midi une belle rando sans pluie.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Couleurs d'automne nous accompagnent dans ce cadre sauvage.

- Un peu d'eau, un peu de Bayley, un peu de repos pour mieux repartir !

- Qu'il est dur d'être un homme au milieu de 15 femmes !!!

- La météo étant capricieuse donc lentement le matin doucement l'après-midi.

- Matinée maussade donc sieste. Après-midi agréable. Bonne rando.

- Que d'eau ! Que d'eau ! Malgré tout, nous sommes partis, enveloppés dans les ponchos. Heureusement, le temps s'est dégagé l'après-midi et en avant pour une escapade toujours dans la bonne humeur …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Fin de balade par de beaux bassins. Heureusement qu'il fait un peu frais, sinon « tout le monde à l'eau » !

- Rando agréable mais montée rapide pour certaines personnes.

 

 

Mardi photos : Mado.

 

 

 

 

 

MERCREDI 14 OCTOBRE.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
Circuit dans EL BARRANCO DE LA PILLERA à partir de NOCITO
Montée à las CASETAS DE LAS CANATAS
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Descente dans la gorge ( barranco ).

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
Marche dans le barranco jusqu'à la magnifique vasque et cascade.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
ESTANONERO : coin magique pour le repas.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
Passage  de 12 gués  sans se déchausser.
retour à NOCITO par " le chemin naturel"

  12 km  d = 460 m
Anita.

 

 

Les randonneurs ECRIVENT.

 

- Malgré 3 mémorables « soleils » , la journée a été superbe.
Heureusement, rien de grave !

- Super séjour. Merci Anita.

- Magnifique rando. Même pas peur ! Merci Anita.

- Enfin le ciel bleu …. Vite vite allons découvrir la plus belle rando du coin, les canyons et gorges de Pillera.
- Bravo à tous pour votre bonne marche et bonne conduite.

- Beau temps. Que demander de mieux pour découvrir un si joli site dans la bonne humeur.

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Le sinueux barranco parcourt des paysages colorés sous un ciel bleu éclatant.

- Nous devions nous mouiller les pieds mais seulement UNE en a eu le courage …. involontaire !!!

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Que d'émotions pour cette balade magnifique ! …. Les paysages superbes, le ciel bleu et ce groupe plein d'allant ! Las, quelques chutes superbes ont amené des émotions dont nous nous serions bien passés ! Mais, plus de peur que de mal !

- Une superbe sortie d' automne. Tout y était, soleil, coloris, vasque … Il reste à revenir un peu plus tôt pour s'y baigner.
- Avec le soleil revenu, très belle balade sportive dans un décor somptueux … La vie de groupe est divertissante à condition de s'y adapter et de faire fi de son ego. Après, tout va pour le mieux. A bientôt.

- Belle journée à part une chute qui a déstabilisé tout le monde.

- Rando sympa, fluide et studieuse.

- Superbe journée mais la « tatalette » a fait trempette. Elles étaient trois pour le moral.

- Splendide randonnée dans le canyon malgré une petite trempette des pieds et une chute à 2 ! …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

- Le temps était à la fête …
Annie B s'était coiffée de ciel bleu,

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Hélène et Nadine de fleurettes …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Annie P, lunettes de pilote sur la tête attendait avec impatience sa partie de quilles ….

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Mireille n'a pas pris la clé des champs ..………...……….…!!!!!!!

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Anita, toujours en tête, guidait d'un pas sûr et décidé la troupe pour une fois disciplinée …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

François " le berger ", le béret sur la tête, main dans la poche, surveillait de près le troupeau.

 

Mercredi photos Mado.

 

 

 

JEUDI 15 OCTOBRE 2015.

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Départ de l'auberge de NOCITO à 9h. ( gelée blanche )

Voiture jusqu'au pied du village abandonné de LUSERA et départ de la balade vers le lac de SANTA MARIA DE BELSUE. ( Du même nom que le village suivant BELSUE. )

Sentier le long des lacs secs EMBALSE SANTA MARIA DE BELSUE et EMBALSE DE ZIENFUENS, en passant sous plusieurs tunnels creusés dans cette roche colorée.

Repas sur les marches menant au refuge de BELSUE, surplombant le lac mais fermé actuellement.

Retour aux voitures et départ pour BAYONNE à 14 h.

Distance : 9 km.

Anita.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

C'est dans un froid glacial que nous avons quitté Nocito. Les chauffeurs ont dû dégivrer leurs voitures …

Gelée blanche …

Bien couverts, nous démarrons la rando vers le lac de Belsué.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Après le passage d'un petit pont, le sentier, bordé de buis, court entre montagne et lac.

Promenade parfumée par les thym, sariette, romarin, lavande poussant par ci, par là, entre les roches ou les cailloux.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Falaises ocres sur ciel bleu.

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Roches pointues pointant entre les pointes des arbres multicolores …

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Le lac est presque vide … Les barrages ne « barrent « rien.

 

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Jolis petits tunnels creusés dans la roche ….

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Picnic sur les escaliers qui montent à un refuge.
Et … Il faut repartir, rentrer « à la maison « ….

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.
NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Anita a choisi de rentrer par le col du Pourtalet ce qui nous permet d'avoir une vue magnifique sur les Pyrénées enneigées ou complètement dénudées, rocailleuses.

NOCITO – SIERRA DE GUARA. 12, 13, 14, 15 OCTOBRE 2015.

Arrêt au col d'où nous pouvons admirer le majestueux Pic du Midi d'Ossau.

On se quitte à regret mais nous nous retrouverons très bientôt ….

Madosita.

 

Jeudi photos : Mado.

Repost 0
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 09:11
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

Le Figuier chez les Ibères.

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

C'est facile de parquer trois voitures sur le plateau du Cabo de Higuier. Et d'avaler tout de go une généreuse part de gâteau offert ainsi sur double plateaux.

Phare, troquet aux couleurs de San Miguel (un saint homme qui lutte comme il peut contre la soif dans le monde, avec ses amis H, K et xx64), camping étoilé et depuradora sont les équipements qui se succèdent quand on part gaillardement vers l'ouest, entre le lever du soleil et l'heure du lunch.

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

Soudain, nos treize promeneurs se retrouvent en complet dépaysement dans une suit ininterrompue de pointes, caps, plateaux, ports, calanques et criques,

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

cheminant sur un sentier avantageux, bordé d’ajoncs et de tamiers, saturé de fragrances, comme celle poivrée de la délicate salsepareille en fleurs ou celle subtile de l’œillet sauvage…

Luis, resplendissant soleil sur nos têtes. Fredonne, molle brise toute marine à nos oreilles. Crisse sous nos pas, gravier, toi qui ne penses qu'à t'évader de ta dérisoire prison non-tissée.

Quelques petits ponts de bois, comme dans la chanson, des gués de galets.

On monte, on descend. C'est sans fin. Comme marcher sur un fil entre l'océan et la montagne.

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

Les autorités qui, en ce lieu, font métier de tourisme local, ont eu la bonne idée d'écrire une BD. Pour en faciliter la lecture, ils en ont ensuite dispersé les pages tout au long du chemin. Elles sont fichées de proche en proche sur des sortes d'autels, disposés face à la mer. Les sorcières y côtoient les danseuses de fandango, de drôles de zèbres ou encore des pêcheurs de baleines affublés de chapeaux comme en porte encore de nos jours la reine d'Angleterre.

Cette œuvre de vulgarisation a l'avantage de permettre aux pottoks du Jaizkibel, qui savent lire depuis des temps immémoriaux, de regarder aussi les images quand ils viennent à s'ennuyer. Car leur vie n'est pas rose sur les flancs de ce mont majestueux. D'accord, l'herbe est grasse et finement salée ; l'eau des sources est fraîche et douce. Mais, journellement il leur faut subir des sacs-à-dos qui se disent : Ola ! quand ils se croisent entre cousins,

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

et parfois, il leur arrive aux naseaux des odeurs d'essence ou de fuel quand quelque facteur à cheval vapeur du nom de Roland Garros atterrit en urgence sur un coin de pelouse à Capucins latinistes, ou que les lames impitoyables viennent drosser quelque Maro à la côte pour séparer durablement la proue et la poupe qui voulaient divorcer depuis la première soudure de caboteur.

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

Des bois de pins en devenir, comme celui de Justitz, la typique ferme d'Arkautz, peu de cabanes et une ou deux lignes électriques complètent ce parcours sauvage jusqu'à la Punta Biosnar où l'on se régale d'un bon repas, assis sur la falaise, face à la mer, bleue, furieuse et écumante qui assaille les rochers, 25 m plus bas.

 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.
 Cap du Figuier-Biosnar, en territoire espagnol. Jeudi 8 octobre 2015.

Retour par le même sentier. Camion de boues au dernier moment.

Acmé de la sortie : un tea time à la terrasse d'un salon, cosy, face au terrible Golfe de Gascogne, à la recherche du rayon de même nuance que le thé. Délicieux.

 

Merci à Anita qui sait faire d'un matin d'automne brumeux une lumineuse journée de printemps.

Grand merci à Nadine qui a fait déguster un succulent gâteau de nuit aux fruits exotiques.

 

Un coup de moins bien ? Aussitôt, Nocito !

 

Distance : 14 km. Dénivelé : 660 m.

 

Jean-Louis L.

 

Photos Mado.

 

Sous la neige en 2012

Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:00
Carte empruntée à Garazi Baïgorri.

Carte empruntée à Garazi Baïgorri.

Il a pu arriver qu'un lundi 5 octobre de l'an de grâce 2015, un groupe fort de 10 unités, s'élance du fronton (120 m) de Saint-Martin d'Arrossa, sis près de l'église et du cimetière, non loin de la mairie, vers cette montagne massive que le bon peuple local appelle Larla.

Un peu de goudron à l'horizontale vers le sud, puis en oblique vers l'ouest pour sortir du bourg en négligeant de visiter la célèbre salle de cinéma où se déroule chaque année un festival couru au terme duquel est décerné le prestigieux prix de « La Brebis de Fer ». Notons que « Le Masque de Fer » aurait été lauréat dans des temps reculés.

Une charmante piste de desserte de palombières sert accessoirement à la descente des fougères en bottes et à l'exportation des champignons vers les grands centres de conditionnement, toutes importantes activités économiques de la contrée.

Le temps est beau. Le vent du sud, fort et chaud, est favorable à une ascension rapide.

La banane est expédiée sur un parking de terre, sorte de plate forme qui permet aux 4x4 de manœuvrer sans danger.

Photos du 06 octobre 2014.
Photos du 06 octobre 2014.

Photos du 06 octobre 2014.

Arrivée au col d'Harotzainekoborda (544 m). Découverte d'un panorama splendide. La borde du même nom, sous les chênes peut-être séculaires, entourée de fougères rouille comme la roche, entièrement restaurée avec goût, dispose de tout le confort moderne ! Endroit où il est permis de communier avec les forces telluriques. Boisson, repos.

Un peu sous l'arrête qu'on laisse à droite, le chemin vers le nord, côtoie quelques bordes et nous entraîne vers la cime qui se mérite, protégée par les profonds fossés d'une redoute redoutée.

Photo du 06 octobre 2014.

Photo du 06 octobre 2014.

Au Larla, à 700 m, le vent décoiffe. Hyperventilation. Une casquette s'envole. Une main pose un caillou sur le cairn. Comme ça, c'est fait ! On ne s'attarde pas, car l'heure du repas approche. Direction le nord, Herrecheko Borda (625 m) et ses quelques arbres survivant dans le vent. Encore trop d'air. Nous dévalons nord-est pour déjeuner en lisière d'un bois d'essences mélangées (470 m). Les desserts sont goûteux. L'ensemble très équilibré en glucides.

 Saint-Martin d'Arrossa-Larla. Lundi 5 octobre 2015.
 Saint-Martin d'Arrossa-Larla. Lundi 5 octobre 2015.

Le repas porte conseil. Étienne, notre guide, pour une raison inconnue, change de trajectoire et nous voilà remontant vers le pic du Larla, comme si nous avions oublié quelque chose sur le parcours. Cette remontée, si elle ne facilite pas la digestion, n'entame en rien le moral du groupe, ravi de pouvoir contempler à nouveau la paroi Iparla/Toutoulia à différents moments de la journée, sous un autre éclairage. Je vous passe la fouille des abords du sentier dont 10 paires d'yeux examinent chaque centimètre carré sans succès, à la recherche de minerai de verre.

Retour par le même chemin que le matin, en dépit d'une variante refusée pour rendre visite à un pylône et d'une tentative avortée d'incursion dans des champs de fougères, peut-être vers l'ancienne mine.

Le vent du sud n'a pas molli. Les gens, désorientés, voient ainsi le Baigura partout. Et chacun pourra dire ce soir, de retour à la chaumine enfumée, même si ça boite : « Madame, il fait grand vent et j'ai pas tué six loups. »

 

Merci à Étienne qui assure avec flegme en toutes circonstances. L'ancienne mine de fer, ce sera pour une autre fois.

 

Distance : 15,7 km. Dénivelé : 860 m.

 

 

 

 Saint-Martin d'Arrossa-Larla. Lundi 5 octobre 2015.

Jean-Louis.

Ses photos : lien

Quelques photos ont été récupérées dans l'album du 06 octobre 2014.

 

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 10:05
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.

Randonnée " côté mer ", sur un joli sentier de crêtes, le long des falaises, sur la côte Espagnole, au départ de PASAJES.
Circuit du GR 121 de PASAIA SAN JUAN à FONTARABIE longeant la côte et le mont JAIZKIBEL ( alt=547m), sur une distance de 21 km.

Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.

Départ du village typique PASAI DONIBANE : traversée par ses vieilles ruelles jusqu'à l'extrémité du port.

Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.

Montée jusqu'au sémaphore.

Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.

puis un joli sentier de crêtes, le long des falaises.

Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.
Sur les crêtes de Pasajes.Jeudi 1 Octobre.

Circuit en boucle, retour par un sentier agréable près du Fort John Hay ;

Randonnée magnifique, facile pour tous .....

Distance =13 km, dénivelé = 460m.

Anita.

 

Photos : Claudine B.

              Mado.

 

 

 

PLUS : En dessous des photos de Picasa, vous pouvez lire quelques commentaires et cliquer sur des liens qui vous donnent des renseignements supplémentaires ...

Vous pouvez aussi ajouter des commentaires ...
Pensez-y !

Madosita.

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 16:24
TOUTOULIA du 28 septembre 2015.

Notre balade d'aujourd'hui : nous étions 13 (pour une fois, les messieurs étaient majoritaires, ce qui est tout à fait anormal !) et nous avons marché pendant 4h40. Parcours de 11 kms avec un dénivelé de 770m qui a mis à mal quelques genoux et mollets imprudemment assoupis au cours de ce long été .

Temps superbe : nous avons été gratifiés d'un soleil particulièrement généreux et d'une quasi-absence de vent.

TOUTOULIA du 28 septembre 2015.
TOUTOULIA du 28 septembre 2015.

Avec de telles conditions, impossible de résister à l'appel du pique-nique au sommet du Toutoulia (983m). Des boissons revigorantes ont rapidement circulé ainsi que quelques douceurs, histoire de se requinquer un peu avant d'entamer la descente vertigineuse vers les voitures.

TOUTOULIA du 28 septembre 2015.

Deux malheureux champignons ont croisé notre route et feront les frais du dîner de Jean-René, lequel devra refaire dès demain une partie du chemin pour tenter de retrouver... sa paire de lunettes oubliée on ne sait où !

TOUTOULIA du 28 septembre 2015.

Bravo et merci à Olivier qui nous avait préparé à l'arrivée un sympathique goûter avec gâteaux et boissons pétillantes. Bon anniversaire, Olivier !

Jacques.

 

Les photos d'Alain R : lien

 

Cette rando en 2014 : lien

Repost 0