Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 10:00

 

HUMIDE !


pierrette--encadr-e-200.jpg

Une fois de plus, nous nous sommes

retrouvés 21 au départ malgré les

vacances et, cerise sur le gâteau,

nous avions notre GRANDE aînée, Pierrette,
undefined


et la benjamine,
Maxime (12 ans ), séparées

par 70 printemps : vive la rando ! ! !


Après avoir quitté le voitures à la chapelle de l'Aubépine à Ainhoa, un oeil furtif sur les stèles discoïdales
15fev08-004.jpg

et nous grimpons au col des Trois Croix.erythronedentdechien_r.jpg

Quelques-unes ont admiré une délicate érythrone

«  Dent de chien «  : merci Pierrette ... Les violettes foisonnent ...

La traditionnelle «  pose-banane «  se fit à Gaïnekoborda, au sec ....15fev08-013.jpg

Car nous sommes passées, au cours de cette rando, par :

temps gris, crachin et petit soleil , en direction du col de Zuranateko lepoa.

Petit retour sur nos pas à cause d'un crachin de plus en plus liquide et hors sac à Eriko borda où nous avons nos habitudes !

Bons vins et sucrerie furent partagés comme à l'accoutumée.

Retour par Atchulegi et l'Ereby pour les « grands «  , par l'ex GR10 pour les « faibles «  ! ! !
aub-pine-zuranat-ko-parcours-.jpg

Excellente journée, toujours bien guidée et encadrée ....

Merci et à la prochaine !

Suzanne B.

PS d'Yvon : Et pour finir ..temps de marche, 15fev08-046.jpgtemps d'arrêt n'ont pas été calculés faute de moyens sophistiqués appropriés et de personnel compétent ! ......

Pour ceux qui m'ont suivi de bout en bout, il faut compter 670 m de dénivelé et 11 kms de distance. Les autres (les vieux faibles) ....j'ose même pas le dire....
J'accorde 480 mètres... parce que je suis BN !
Mettez celà dans vos souvenirs, vous en reparlerez à vos arrières petits enfants un de ces jours !

 

Repost 0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 17:22
Mille excuses à tous ceux qui regardent ce blog :  j'ai, par erreur et sans le savoir, supprimé des photos accompagnant les textes en voulant faire de la place dans un album photo ........
Je vais essayer d'y  remédier  en commençant par les dernières parutions .........
Madosita, l'apprentie  bloggeuse .........
Repost 0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 10:16

URDAX vers col d'URBIA

 

Maxime-d-coup-e.jpgMaxime raconte :

 

Lundi 25, rendez vous (à Lauga) des marcheurs armés de grosses chaussures et de leurs deux cannes de survie. On se fait la bise et hop! c'est parti pour une ballade en Espagne sous le soleil.


  En montant dans la montagne,
un ruisseau nous a guidé.mont-e-pr-s-d-un-ruisseau.jpg

Nous nous sommes arrêtés  3 fois (d'après ma mémoire) avant d'arriver au sommet.
En chemin, nous avons vu des arbres fleuris, aux fleurs jaunes.

C'était magnifique

100_1455.JPG

                                                                       
Col-d-Urbia-le-25fev08--24-.jpg












Enfin, après de longues heures de montée interminables, le guide nous a fait passer dans un chemin étroit et épineux, avec des ronces qui nous dévoraient les jambes, pire encore, nous on le suivait comme des moutons!

Oh! ça devait être l'air de la campagne qui nous gagnait !
undefined


Alors Yvon a eu pitié de nous et il nous a trouvé un petit coin sympathique, pleins de rochers pour s'installer et déguster un copieux déjeuner parce que, ce n'était pas tout, il fallait redescendre !
Bref ! de là- haut, c'était splendide, presque inimaginable.

Puis, Yvon qui se gobergeait au soleil, reprit ses esprits et leva le camp. Cette fois, ce n'était pas la rivière qui nous guidait mais les pottoks et les moutons.
 
100_1469.JPG


                                                undefined



Nous nous sommes arrêtés pour admirer
un petit orvet sortant d'un petit trou
dans la terre et se chauffant au soleil.






     C'était super bien, mais c'était plus dur que l'autre fois. La preuve en photo!

Alain.-Urdax-Urbia-le-25fev08--48-.jpg
 
 

Et YVON nous dit que :

Parcours : 11, 200 kms Temps : environ 4h30 Dénivelé : environ 500 m

 

Et ...... Bernard nous a beaucoup manqué : nous n'avons pas le temps d'arrêt !!!

 

 Voici l'itinéraire tracé par le Chef.
urdax-kho-lanta-rando-600.jpg

Photos : Maxime, Alain R, Mado.

 

 

 

Repost 0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 09:31

Les vertus de l'anémone hépatique.

 

Plaies

Elle est sympathiqueundefined

L'anémone hépatique

Elle est cicatrisante

Cette belle plante

Ses belles feuilles séchées

Peuvent soigner vos plaies.

Il faut les cuire dans du vin.
Puis les appliquer

Sur petites blessures

Ou écorchures

Ou coupures

Et la petite plaie

Sera vite oubliée......

Calculs biliaires.

Elle peut aussi, ma foi

Soigner votre foie !

Il vous faudra trouver

25 gr de fleurs séchées

Les mettre 10 mn à infuser

Dans un litre d'eau.

Et ce n'est pas trop

De boire 2 tasses par jour

Mais sans petit four !

 

Elle pousse même très bien, dans mon jardin !
an-mone-h-patique-600.jpg

 

 

ATTENTION !

Ni sa fleur, ni sa racine

ne sont utilisées !

Ses feuilles ne doivent jamais être consommées fraîches.

 

PS : Tous ces textes ont été pris sur le livre Secrets et vertus des plantes médicinales de Sélection du Reader's Digest

 

Transformés en poème par Madosita.

Repost 0
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 17:09

L’Anémone hépatique.

 

Nom latin : Anemone hepatica ou Hepatica nobilisundefined

 

On la connait aussi sous les noms : herbe au foie, hépatique à trois lobes ou herbe de la trinité

Famille des RENONCULACEES

Plante vivace aimant les sols calcaires,à la floraison précoce dont les feuilles forment une rosette près du sol.

 

La feuille est très caractéristique : composée de trois lobes égaux, entiers ,de couleur verte ,de consistance coriace et dont la face inférieure est teintée de pourpre.

Les fleurs sont solitaires blanches ou bleutées parfois mauves ou roses ,
Alain.-Urdax-Urbia-le-25fev08--34-.jpg

 

 

( Les avez-vous admirées
aux pieds de Françoise ? )

 

 

composées de sépales colorés (pétales absents) et de très nombreuses étamines blanches.undefined



 

Usage médicinal

On lui attribuait, jadis, des vertus contre les maladies du foie (voir théorie des signatures ) car ses feuilles faisaient penser à des lobes de foie.

Aujourd’hui, ses feuilles sont utilisées pour leurs propriétés diurétiques et cicatrisantes.

 

La fameuse théorie des «  signatures »

Indissociable de la pharmacie et fondatrice de l’homéopathie moderne la théorie des signatures veut que les plantes indiquent (« signent ») par leur forme, leur couleur ou autre caractéristique, la nature des organes qu’elles sont aptes à soigner.

Ex : La noix, qui évoque les deux hémisphères cérébraux, est sensée traiter les maux de tête, de même l’Anémone hépatique est sensée guérir le foie …..

Repost 0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 09:24

 

Dominique et Bernard

sont heureux de vous annoncer que : Lydie est née
le 2 janvier 2008houx--1-oiseau.jpg
C'est leur 4ème petit enfant. Pour l'instant elle est fille unique .

La voici avec ses cousins :

undefined

Dans l'ordre de gauche à droite: Timothée (2 ans), Ludivine (10 mois),
Corentin (10 mois aussi est le frère de Timothée) et
Lydie ( 2 mois maintenant ).Lydie-d-coup-e-et-texte.jpgundefined

Repost 0
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 11:04


Les crêtes de l’Iparla : 11 février 2008

 

Introductionundefined
  • Beaucoup de randonneurs au départ : 34….,

  • C’est un record depuis le début de la saison….

  • Le soleil à profusion et la température idéale pour la marche…. expliquant peut être le record d’affluence.

  • Tous à l’arrivée (pas de perte)….c’est une belle performance mais ce n’est pas un record….

     

C’est donc une histoire qui se finit bien…..à garder en mémoire et à raconter sans modération….

  

Le circuit.
undefined



Point de départ : le parking prés du fronton et de l’église de Bidarray à 140m d’altitude
Point d'arrivée : idem.

Cette randonnée est dans un coin qui nous est bien connu car il a fait l’objet de précédentes randonnées (Irubetacascoa, Penas de ichusi, ….) regardez la carte (c’est le circuit mauve qui constitue la randonnée de la journée, les randonnées précédentes ont une autre couleur…)

Le-circuit.jpg

  • Point culminant : 960m

          Concernant le profil de cette randonnée, le relief est simple : pas de plat, une simple montée suivie  d’une simple descente. Le dénivelé, qui est de 820m, constitue

                 un record de plus pour la saison
undefined
    La longueur, 11km, est une distance de routine pour la troupe.

Le planning de la journée.

  • Départ à 9h50 : A ce moment, le temps de marche est égal au temps d’arrêt (et égal à zéro). C’est donc un point très particulier pour tout scientifique qui se respecte……

  • Arrêt pour le déjeuner de 13h à 14h10. A 14h10, surprise totalement inattendue comme toute surprise ! : Le temps de marche est égal au temps d’arrêt : 2h10 pour chacun.

  • Retour au point d’arrivée à 16h50 après 7h de randonnée.

Pour être précis, la randonnée a donc duré 7h et se décompose comme suit : 4h de marche et 3h d’arrêt. C’est Super !!!!: Le temps de marche est largement supérieur au temps d’arrêt….C’est une belle performance mais ce n’est pas un record….On peut encore faire des progrès !!!

20080211-042.jpg

 

 

Le déroulement de la randonnée :

20080211-036.jpg

 

Les photos parlent d’elles mêmes. Il faut en retenir les points suivants :

 

  • Montée assez raide mais surtout assez longue….. si bien que certains esprits  finissent par s’échauffer….. 







Yvon, soucieux de la sécurité de chacun,
ajuste le circuit et le met au niveau de tous.

C’est pour cela que nous n’avons pas gravi l’Iparla qui aurait nécessité une montée de 100m de plus.

  • Avec le recul, reconnaissons humblement que le chef a pris la bonne décision…

  • Faune et flore au niveau habituel. Pas de record dans ce domaine mais toujours une grande satisfaction qui nous pousse à continuer les randonnées : Vautours, chèvres, moutons, …, ajoncs en fleurs, premières violettes, anémones, mimosas,…..

  • Ecobuage en vue… qui crée, de façon impressionnante, des nuages artificiels.

    undefined

  • Vue sur l’Artzamendi, la Rhune, les 3 couronnes, le Baïgura et d’autres sommets….
    Descente avec un beau soleil rasant….. et la satisfaction d’arriver au but ...

  18.-Vers-les-cr-tes-d-Iparla.-11.02.08--8-.JPG                                                                                                   
 



N’oublions pas ce que ne montrent
pas les photos :
les gâteaux préparés par certains et qui ont 
permis de  soutenir le moral de la troupe…..

 

 

En résumé

2 records battus aujourd’hui : record d’affluence et record de dénivelé

 

En conclusion

En raison de ces 2 records, Yvon m’autorise à décerner à tous les randonneurs de la journée un diplôme d’excellence. Bravo à tous pour ce prix bien mérité !!!

 

A lundi prochain !!!

PS :  Photos et texte sont de Bernard GPS sauf la photo des 2 gourmands se partageant les dernières miettes du gâteau ....( Madosita ).

Repost 0
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 09:44

Christine vous avait offert :

 

Le biscuit.
- 240g sucre glacemacaron-ss-fond-copie.jpg
- 140g poudre d'amandes
- 3 oeufs
- 40g cacao en poudre

Mélanger sucre glace, cacao, amandes en poudre.

Battre les blancs en neige ferme. Incorporer le mélange sucre-amandes-cacao aux oeufs, délicatement.

Déposer des petits tas de pâte avec une cuillère à café sur une plaque recouverte de papier cuisson. Les laisser reposer 15 minutes à température ambiante.

Préchauffer le four à 140°.

Faire cuire les macarons 10 à 12 minutes,et les laisser refroidir hors du four.

 

Mais pour que vous vous régaliez encore
plus , elle vous propose:

 

La ganache.

   - 120 g de chocolat

   - 9 cl de lait
  -  75 g de beurre

Râper le chocolat
Faire bouillir le lait dans une casserole.

Retirer du feu et, en remuant, ajouter le chocolat puis le beurre.

Laisser reposer la ganache 2 heures.

  

Macarons garnis.

Garnir de ganache la partie plate d'un macaron et recouvrir de l'autre face du macaron.

Mettre 1 heure au réfrigérateur. Peut se conserver 5 jours au réfrigérateur entouréd' un film alimentaire.

 

 

 

 

 

Repost 0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 17:27


PROMENADE.


Viens, viens dans l'allée automnaleviens-dans-l-allee.jpg

N'aie pas peur, donne-moi la main

Regarde les feuilles, on dirait des pétales

Qui s'envolent de tous les jardins

 

Viens, viens, en marchant nous foulerons

Le brun, le blond et l'or

Tu vois, c'est l'été agonisant

Qui nous donne son dernier trésor



 

banc-sous-feuillage-d-automne.jpg
Viens, viens, t'asseoir sur le banc

Là-bas près du lac bleu

Ecoute le vent, c'est son chant

Que tu entends lorsqu'il pleut

 

 Viens, viens, caresser le vieux chêne

Ses rides profondes parlent de respect

Par terre, ses glands tissent une traîne

Sur laquelle, il te permet de glisser



 


Viens,viens plus près, respire la naturefeuilles-d-automne.jpg

Imprègne-toi de ses odeurs

Ecoute ses bruits, ici pas de censure

Tu peux jouer la musique de ton coeur

 


Quand tu seras triste et fatigué

Reviens, reviens au creux de l'allée

Tu oublieras doucement le présent le passé

Pour découvrir la sérénité


Françoise R.

Repost 0
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 09:25

AU DESSUS DES NUAGES. Lundi 28 janvier 2008.

 

9h salle Lauga. Regroupement autour d'Yvon.

Où allons nous ? on verra  !00.voiture---itzulegi-lepoa.-28.01.jpg

C'est parti.

Nous sommes une 30ne, un record parait-il !

 

 

 

 

Arrêt à Itzulegui,
le col où nous laissons les voitures.

C'est encore blanc de givre par endroit, il y a un peu de glace ! 

Alain notre reporteur, fixe la 1ere photo : superbe vue sur les sommets qui émergent du brouillard.

10h 30 : les sacs sont pleins, les chaussures propres, le moral OK pour tous.

D'un pas alerte, nous suivons René, sous une belle hêtraie ancienne .

 

undefined


Nous sommes sous la surveillance pacifique de belles citadelles que sont ces "Poudingues " (précisions de Françoise , notre scientifique trés avisée).

 

 

  

Brrrr... c'est pour quand le soleil ?

Il est midi, au col, arrêt-banane ! Les regards émerveillés et curieux se portent sur les sommets alentours.undefined

 

 

Quel ciel merveilleux !

 

Photos ... jumellles... au loin vers le sud, nous remarquons une forêt d'eoliennes.

 

Ce n'est pas fini , petite grimpette, quelques rencontres:

- 2 biarrots

 -8 à 10 vautours fauves, au vol majestueux, au dessus et au dessous de nous. Nous sommes admiratifs...

Yvon annonce le restau (pas avant 13h15 !) au pas camarades !!!

Et houps !! Notre amie Françoise ( la sportive ) nous fait une envolée non académique et se retrouve dans l'herbe fraiche... glissade !!!

Yvon est là ...ouf ! ce n'est rien !

Pour atteindre la crête d'Irubelakaskoa ...escalade à 4 pattes avec Viviane, Maïté... et autres pionniers.
21.pas---pas.jpg

 

Enfin, les têtes tournent un peu,le papiltant palpite, les yeux sont grand ouverts sur un panorama à 360° ...

Photos, film, et béatitude...
undefined

Un peu plus bas les transats nous attendent, il est 13h30.

 

Le soleil est chaud. Pique-nique 4 étoiles.23.-resto-4--toiles.jpg

Apéro: sangria extra de Yolande,

repas sortis des sacs,

café : macarons de Christine et petites gourmandises apportées par les uns et les autres.

 

 

 

Sieste terminée, 14h30, on repart. hélas !!!

La descente s'amorce par une petite grimpette. Nous  dérangeons un troupeau de brebis espagnoles qui dévalent à notre arrivée. Elles sont sportives et élégantes !
25a.-c-est-le-retour.jpg

 

30.-regroupement.jpg


Le retour se fait en silence, nous sommes à nouveau sous le couvert de la grande hêtraie...





Le groupe s'étire.

16h30, arrivée aux autos, nous avons marché (sans compter les petits arrêts) 3h50 et avons parcouru 12 km 500 nous annonce Bernard et son GPS ...

Yvon, c'était une superbe journée, lundi prochain, tu dois faire aussi bien, sinon mieux !!!

Bonne semaine à tous.

Geneviève, depuis Ondres

 

 

Petits commentaires d'Yvon

 

Irubelakaskoa : 959 m.

 

Sommet sauvage et escarpé comportant des passages aériens délicats . Peu de grands groupes s'y risquent compte tenu du caractère sportif de l'ascension finale.
17.en-cheminant-vers-l-irubelakaskoa-le-28.01.08--25-.JPG

C'est dommageable, car voilà un site merveilleux, incomparable, qui offre des vues sur l'Arizacun, la vallée d'Urizaté et ses demoiselles coiffées ainsi que, à 360°, grand panorama sur les premiers contreforts basques-espagnols.

PS : Pour plus de photos, voir l'album.


 

 

 

Repost 0