Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 14:22


Départ borne frontière 225. Pont d'Egurgui.

Après avoir quitté la plaine noyée dans un brouillard parfois bien dense, nous voilà au-dessus de la mer de nuages au niveau du cayolar des bergers au pied du pic d'Irau.00. Cayolar et nuages

10h30 : bonnets, foulards et blousons s'imposent pour débuter la randonnée.

Il fait 3° !

Nous suivons un large chemin sous la hêtraie. Le soleil inonde les feuillages d'automne et fait miroiter le lac que nous longeons en foulant un tapis de feuilles mortes. 01.bord du lac

 

 

 

 

Les laminaks nous observent certainement, cachés derrière les pierres et les troncs moussus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03.le barrage

 

 

 

 

 

 

Nous traversons le barrage ( H : 44 m. L : 158 m. ) qui alimente la centrale hydroélectrique exploitée par la société Iraty.

 

 

 

 

 

 

02.lelac miroite

13 h. Petite halte pour une photo de groupe à la " casa foresta ", maison forestière désaffectée.

04.photo de groupe


Il reste encore 4 km pour atteindre notre but : l'ermitage où nous avons prévu la pause pique-nique ... mais la beauté du site nous aide à patienter.

Nous arrivons vers 14h dans la vallée de Salazar, aux casas de Iraty ( belles bâtisses en cours de rénovation ).

Après l'effort, le réconfort bien mérité ....

Adossés à l'ermitage construit en 1958 en bas d'Ochagavia, nous déjeunons, tels des lézards, en plein soleil.

05.picnic ermitage

Face à nous s'étend un superbe massif boisé de feuillus et de conifères.

Félicitations à nos pâtissières Geneviève et Michèle !

Il nous reste 8,2 kms pour regagner les voitures, distance que nous parcourons en moins de deux heures sur une piste bien entretenue.

Les 14 participants ont parcouru 19 kms en 5h45. ( arrêts non inclus ). Dénivelé : 100 à 150 m.

17h30, nous prenons le chemin du retour via Esterençubi en suivant une route " aérienne " qui nous offre une vue super sur le massif montagneux et les vallonnements du Pays Basque.

06.vallonnements

Dans la vallée, les restaurants nous allèchent avec leurs ardoises placées sur le bord de la route : salmis de palombes, ragoût de sanglier, omelette aux cèpes, confit de canard aux cèpes .... mais il faut se faire une raison et regagner le bercail !

Anita a apprécié que le groupe se soit réjouit de cette belle rando agréable et longue ... Et bravo pour cette convivialité !

Claudine.

 

  Les photos  de Gene E : link

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 18:25

Lundi 17 octobre :

Un brouillard épais inonde le BAB ( Bayonne, Anglet, Biarritz).... On roule aux phares pour rejoindre le lieu de RDV.(Marouette)

marouette et brouillard

Nous allons demander à la municipalité d'agrandir le parking, car vu le nombre de "groupes de randonneurs" qui s'y donnent RDV, ce très bel endroit va devenir vite très exiguë. Rançon de la gloire oblige........

30 " pékins ", ( ben oui, j'aime ce terme, pas péjoratif du tout, dans ma tête) et moi........ 

parking

Bref ! Direction BIDARRAY et le quartier OLATIA (330m) où nous rangeons nos voitures près de cette magnifique maison bâtie récemment.

départ

09h30. " On " attaque vers le plateau vert, la montée est relativement prononcée  au départ et s'accentue rapidement.

1er col

Le petit col (532m) situé au pied du GAGOUETA  sera le bienvenu pour une première pause. 

plateau vert

Le plateau vert et ses fougeraies mordorées sont avalés et, une fois n'est pas coutume, plus tôt que prévu habituellement, Yvon nous invite à une sustentation confortable compte tenu de l'effort à fournir dans les minutes qui vont suivre.....

but

Le reporter/photos est " dépêché "  et grimpe seul devant nous......

grimpette

La cadence est imposée.... Pas de "boost " ici...... Faut y arriver..... point final ...la balle de golf là-haut !

but...a ....

...et ma foi, ...... ...." je suis content des troupes "

2 eme montée

Nous avons gravi les quelques......(440m).. ( entre le col de l'âne (584m) et le sommet-926m)) en moins de temps que prévu.....

l ange gardien

 MATHEMATIQUEMENT, si l'on considère 440m de dénivelé en moins de 45 minutes..... "IL " s'avère que........cela fait du 585 mètres à l'heure...

 

Finis les calculs savants, nous.. "on est à la retraite".... "on monte " et c'est tout !...m'enfin!

et bé... " on " est en haut.......c'est vrai que c'est joli....super même....et pourquoi faut-il venir si haut pour voir la beauté du paysage ???.....

 descente

Ouf !!! on descend....un joli petit coin...et c'est le repas tant attendu !!!...."Yvon " a fait fort.....( comment vont les chevilles ? Mado.)

le restau

" On " ( QUI ? ) lui donne un bon point !!! le restau est super...( hall d'entrée, tables et fauteuils relax, ombre ou soleil au choix, le "top" du Pays Basque....!!!

rires!

Nous entamons ( à regret )....

après repas

....le retour vers la civilisation... Heureusement...nous  découvrons une pistouille perchée sur les bords de falaises abruptes et impressionnantes....

abruptes

( Cette piste tracée et faconnée par nos anciens mériterait que l'on y passe plus régulièrement)....elle redécouvrirait sa vocation première, la servitude des bergeries d'antan......

pistouille

Nous rejoignons la grande piste qui mène au col de Méatché, via la ferme élevage de lamas et retrouvons le parking du départ après exactement 8,9 kms, 650m de dénivelé et 4h10 de marche par une magnifique journée ensoleillée.

Yvon.

photos de : André L : link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 06:37

Jeudi 13 octobre:

22 adhérents sont présents à Marouette, l'itinéraire que je propose est inédit pour la plupart d'entre eux, "ils " vont apprécier !

Regroupement à la sortie de l'HOUHOSSOA et nous voilà réunis près de la ferme Oyantchéberria (155m)  

09h15 - c'est le départ dans une brume bien présente.

départ

Une première halte " effeuillage " est rapidement nécessaire.(260m)

effeuillage

Une transversale....

une transversalle

...... pour mieux appréhender la 1 ère montée ...

1ere grimpette

......suivie d'une 2ème...

2 eme grimpette

... et nous débouchons au dessus du col de CHANCHO (456m) où nous apprécions la "halte banane".

banane

La grimpette qui nous attend n'est pas mal non plus !!

3 eme grimpette

 

Les mini-pauses seront les bien venues pour regrouper tout le monde.

I4 eme grimpette

La crête est en vue....bien dissimulée dans le brouillard.

crête

Le vent est très frais et nous entamons directement la descente pour se mettre à l'abri en suivant la ligne de crête (722m).....

descente

 

.....quelques rochers, pas de vent ....ça sera le restaurant, (642m).    il est 12h20.  l y a 3 heures que nous avons démarré ce périple.

restaurant

Les langues vont bon train, les machoires aussi.

Sitôt le repas avalé, nous ne traînons pas, la route est encore longue (environ 2 heures)...

progression du retour

.... Descente très agréable le long du sentier de découverte puis le bois de hêtres...

dragon

.. pour rejoindre la bergerie (470m) de "la pente école des parapentistes" sous la barre rocheuse...

barre rocheuse

....et on plonge (et c'est bien le cas ici) pour rattraper le ruisseau 300 m plus bas.

plongeon.JPG

Une petite halte "châtaignes" ....

halte.JPG

...et nous rejoignons les voitures après exactement: 13,5 kms - 890 m de dénivelé et 05h00 de marche.

 Moment de détente à la base de loisirs du Baigurra.....

balancoire.JPG

Absent jeudi prochain (20/10) et remplacé par Anita, je vous dis à bientôt.

Yvon.

Photos de Mado : link

       et André L  :link

Musique: "brouillard" de Julien Clerc.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 16:31

Mercredi 12 octobre:

Appel téléphonique matinal de Bernard S (GPS) de Bidache, " le ciel est très brumeux, il tombe même des gouttes de condensation.."

Ca ne fait rien " on " y va malgré tout, cela doit se lever ! RDV directement à OSSES vers 09h25 / 09h30.

parking

10h00 - OSSES sous le brouillard...nous sommes 28 au total pour attaquer les contreforts de l'Altzamendy. Je vais tourner le parcours dans le sens des aiguilles d'une montre pour privilégier la descente de cet après midi.

départ

10h10 - un 30 ème se joint à nous, et ce n'est pas n'importe qui.....

Il s'agit d'un auxiliaire, guide de la région, qui connait parfaitement bien les lieux et s'inquiète en permanence du nombre de randonneurs présents à ses cotés.

Il sera un précieux  " éclaireur " tout au long de la journée, et avec lui pas besoin de boussole.

Seule contribution de notre part, lui fournir " un peu de nourriture quémandée ici ou là ".

le guide

Nous dépassons le joli petit lavoir d'antan (123m)

lavoir

...quittons rapidement le goudron pour un large chemin empierré....

brouillard
......qui grimpe d'emblée vers Ounaya borda puis Salako borda et un airial de chênes (350m) où nous pouvons enfin souffler un peu.

pause

Nous reprenons notre progression, "Boby" toujours en tête, et dépassons un éperon rocheux (391m) puis un petit col sans nom à 550m.

sommet

Le brouillard est toujours aussi présent, les sommets se dévoilent à peine au gré des caprices d'un vent faible de NNE.

sommet 1

Nous contournons le fond de la vallée pour trouver un "restaurant" digne de ce nom.Les ruines d'une bergerie nous offrent les sièges et nous profitons de l'instant présent. Notre ami à 4 pattes aussi.

restaurant

Nous entamons notre descente, arrêt minute près d'une vieille bergerie (450m), "le chien" nous guide sans hésitation....

taillé dans la roche

....on rejoint un joli chemin taillé dans la roche qui serpente et nous fait perdre de l'altitude rapidement. Un vautour, perché sur son rocher, nous toise dédaigneusement.

dédaigneux

Nous rejoignons la route ou "Boby" le fidèle de la journée, nous salue et s'en va rejoindre les siens.

descente

Parcours assez raide en matinée avec en prime une chaleur étouffante, moite, et un taux d'humidité dépassant largement les normes. Le dénivelé est de 540m pour 7,2 kms parcourus en 3h15.

Yvon.

 

photos : link

 

 

 

 

.



Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 17:06

Lundi 10/10.

Dites: " 33 " comme chez le docteur....

marouette

C'est le nombre de participants, il faut dire que la fin de la semaine passée a été plutôt pluvieuse et qu'une très belle journée est annoncée....( Après les escargots....ce sont les randonneurs (ses) qui sont de sortie..!

légarre

Le col de LEGARRE (345m) est notre base de départ.

09h15, on grimpe via le large chemin pierreux en direction du col d'AMESKETA (476m) puis des tourbières E.N.E du Mondarrain.

Nous faisons notre première pause,digne de ce nom vers 652m près des gros rochers.

banane

Délaissant les 749m du célèbre Mondarrain, nous préférons attaquer les 691m du pic rocailleux qui se dresse devant nous....

sommets

..... puis son grand frère juste derrière "l'OURREZTI " et ses 693...

ourretzi

.... pour mieux descendre sur ZUNARRETEACO LEPOA à 566m.

plonger

Petite pause supplémentaire où nous refaisons le plein de vitamines car une "surprise" nous attend !....

une sente

Quelques centaines de mètre plus loin, au petit col situé au pied de l'ABOZE (vers 560m) démarre une....sente,....une pistouille,.....une trace,....qui grimpe vers les 657m du BIZKAYLUZE.

pistouille

Là, nous franchissons un niveau, et quel niveau ! ....

sente

De randonneurs, nous passons directement à MONTAGNARDS...voir même à ESCALADE 1er degré!

Il est vrai qu'avec un peu de prudence, quelques conseils et une main secourable dans un passage difficile, ( merci Serge ! ) tout le monde arrive sur la crête sans encombre.

gorospil

La crête sommitale (702m) et le GOROSPIL (691m) sont atteint en une fraction de minutes.

repas

Nous plongeons sur le GR 10 ( plein est ) pour revenir au col de Zunarretéaco ( comme ça se prononce ) pour notre repas.......( Certains mécontents, dont j'ai les noms, se plaignent de l'inconfort des sièges, des tables "bancales", des nappes qui volent au vent...des odeurs "campagnardes"....Bref: un avertissement est donné...... - au fait : à qui ? -)

Toujours dans la joie et la bonne humeur, quelques vocalises fusent de ci de là....empêchant certains de faire la sieste...et, les chants Basques retentissent dans la montagne.

retour

Le clairon a sonné, l'appel fait, tout le monde embraye sur le chemin du retour très ensoleillé ( non, pas le retour..le chemin !! )

Ce chemin (entre autres) que nous parcourons, est chargé d'histoires....

...Serpentant à "l'horizontale", entre sommets et bas-fonds, il permettait aux contrebandiers de se faufiler au nez et à la barbe des douaniers, mais "ils" servaient également dans des temps plus douloureux,(1940-1945) à rallier la zone libre via l'Espagne grâce à la complicité de passeurs très souvent désintéressés.

L'ombre providentielle d'un houx nous est bénéfique... Petite pause, une gorgée d'eau et c'est reparti.

Nous contournons l'ESCONDRAY par l'ouest, rejoignons un sentier qui nous amène quasi directement au col du départ après 4h20 de marche, 12,2kms parcourus et 735 m de dénivelé dans les gambettes.

Moi je dis : BRAVO.

Yvon.


Photos de notre Eternel reporter :

            André L :link

 

musique: jean Ferrat, la montagne.

(entonnée par nos chanteurs au cours de la rando)

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 15:38

Jeudi 06 octobre, Jour de l'AG de l'association.

Depuis quelques semaines, pour des raisons diverses, j'étais absent...Et, c'est bien connu, quand le chat n'est pas là.....les souris dansent .

De plus, nous devons impérativement être de retour assez tôt pour assister à notre réunion annuelle, ce qui sous-entend une sortie brève et pas trop dure.......

Que nenni !!! Il faut que j'affirme mon retour.

Donc au Menu du jour:

      Apéritif du chef      :  289 m de dénivelé positif.

      Amuse bouche       :  190 m de dénivelé positif

      Entrée                  :  150 m de     "          "

      Plat de résistance  :  130 m de     "          "

      Dessert / Fromage  :  brume,brouillard,et peu de vues.

             Total facture   :  759 m de dénivelé / 11kms / 4h00.

parking

Nous voilà partis pour Ainhoa, et rangeons les voitures sur la D 20 à proximité de la petite statue de la Vierge.

départ

09h 15 -Sacs à dos les 16 randonneurs m'emboîtent le pas, franchissant le ruisseau (107m) grimpant au dessus de la carrière pour attaquer le premier piton et ses 389 m. La cadence est donnée, la forme est bien là....Derrière j'entends fuser un

             "  il  a peut être perdu la main mais pas le pied .....!! "

au dessus des carrieres

Nous descendons sur 343 puis montons vers Erremuntenborda et ses 353m, où nous soufflons enfin, avalons notre friandise préférée accompagnée d'une rasade d'eau et c'est reparti....

banane

10h 45 - nous sommes au col des trois croix (513m) Légère hésitation ??....

hésitation

NON,... rapide calcul / temps, et nous voilà embarqués pour l'Atxulégy (616m) que nous atteignons quelques dix minutes après.

sommet

Le vent est frais ( très frais même ). Nous descendons vers les cabanes de chasses et bifurquons sur l'ancien GR10 pour revenir au trois croix au bout d'une heure à peine.

gr10

11h 45 - L'Erréby (586m) nous tend les bras.... nous fonçons tête baissée vers son sommet. Nous avons l'impression d'être sur des montagnes russes !

erreby

Nous plongeons dans une descente infernale.... ( pas très agréable pour les orteils qui cognent au fond des chaussures ) ( Il faudrait peut-être, tout simplement, penser à resserrer ses lacets avant de descendre !!! MAD)

descente infernale

..et rejoignons la chapelle de l'Aubépine où nous déjeunons enfin !

repas

Quelques salades ou sandwichs, une gorgée de rosé ou de rouge pour nous requinquer, un café et nous voilà de nouveau en piste dans un magnifique sous bois où il doit faire bien bon lorsque les cèpes sont de sortie.....( Après une petite sieste pour certains ... )

 

 

 

Nous apercevons également un " ermite "( illuminé ) voulant communiquer avec l'eau de là... ou.... l'au delà                                    ( énergumène à suivre de près )

ermiteDd eaudela

14h 15 - Nous retrouvons les voitures après un joli périple mené

                 " tambour battant "...

arrivee.JPG

.....sans même essuyer une goutte de pluie, et nous sommes à l'heure à notre réunion.. 

ag.JPG

A la semaine prochaine.

Yvon.

Photos de Mado : link

        et André L : link

 

      Musique : Bénito Lertxundi Oi ama Eskual Heri

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:08

Mercredi 05 octobre.

Mon téléphone a sonné ces derniers jours.....quelques nouvelles têtes devraient faire leur apparition dans la diaspora installée au pays Basque.

nouvelles

Nous voilà donc à 23 joyeux (ses) lurons (nnes) en ce petit matin nuageux et même brumeux aux creux de nos vallons, entre Espelette, Souraïde, Ainoha et Zugarramurdi.

parking

Nous grimpons (en voiture) au col d'URBIA, base de départ de la virée de ce jour.

joli sentier

Un joli sentier (qui pourrait sentir la noisette) nous invite à contourner le massif du MENDIBIL par le Sud, traversant quelques Landes herbues parsemées de chênes et de hêtres majestueux.

chenes

Le groupe chemine, franchissant un ruisseau et débouche sur une crête en bordure d'un pré délimité par un muret de " pierres sèches " comme "on" savait le faire autrefois.

ruisseau

Petite pause agréable, réconfortante sur le plan alimentaire mais quelque peu inquiétante aux vues des nuages qui s'ammoncellent sur les "PENAS PLATAS".

banane

Ma météo ne se trompe jamais ! (je ne la donne qu'au retour de la rando)...toutefois j'aimerais bien que ces nuages aillent jouer ailleurs!

atxurria

Ils auront cette gentillesse, encore une fois, permettant une boucle en direction du col des trois bornes puis du pied de l'atxurria et de l'airial de chênes d'Amérique reconnaissables aux larges feuilles.

météo airial

Nous avons le loisir de découvrir les cromlechs, menhirs et dolmens nombreux dans la région.

Nous poussons jusqu'à Ibaniéta et son bois de mélèzes pour notre pause méridienne agrémentée (encore) de friandises toujours aussi appréciées.

restaurant

restau vip

Le retour, n'est qu'une simple formalité bien que quelques osbtacles et clôtures, placés volontairement sur notre passage, tentent de nous ralentir.

obstacles

Nous retrouvons le point de départ ( et nos voitures - ouf- ) après une balade qui nous laisse un peu sur notre faim, tant les paysages sont superbes sans ces coquins de nuages!

parcours

Yvon.

et plus de photos, cliquez ici : link

.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 18:18

WOUAH !......27 adhérents sont présents à marouette, même pas peur de la chaleur annoncée.

Nous partons pour le col d'ISPEGY, objectif: les bois du massif où l'ombre sera notre meilleure complice contre les températures élevées....

Regroupement à Saint Etienne de Baigorri, près de l'église et là .......stupéfaction !!!! :

panneau

Reste à trouver une nouvelle destination:

église

ça sera les aldudes et les bois de Berdaritz et d'Eyharza où nous devrions trouver également une légère brise.

départ

goudron

Un peu de "goudron" au départ puis nous attaquons sec la montée (400m de dénivelé).....

on grimpe

.....vers le col de Berdaritz et la borne 118 que nous atteignons 1h15 plus tard après avoir avalé la traditionnelle banane.

ça grimpe sec

Le Zaikindégy coiffé de la BF 121 du haut de ses 860 m nous invite à un schuss, mais nous préférons le joli sentier qui serpente sur son versant Nord nettement moins pentu.

schuss.JPG

Nous dépassons la BF 122, vieille Dame couchée par la fatigue et le poids des ans.

vieille dame

Un tour d'horizon magnifique, il fait réellement bon car un petit vent très agréable nous chatouille l'échine.

horizon

Nous plongeons vers le col de Bélaun 100m plus bas pour mieux appréhender l'Eyharza et ses 868m où nous déjeunons à l'ombre d'un magnifique hêtre.

Instant magique de partage.....quelques gorgées de rosé ou de bordeaux accompagnées de gâteaux "maison" toujours aussi gouteux.

Un grand merci mesdames !

Une petite sieste que Daniel aurait voulu plus longue et c'est l'heure de la descente vers le pylone relais (555m) puis les bois de châtaigniers où certains s'attardent .

descente

Jolie petite balade de reprise pour quelques adhérents.merci encore à tous pour votre bonne humeur.

Yvon.

photos : 

  André L : link

  Alain R :link

Musique : James Blunt y'our beautiful  version instrumentale


 


Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 07:43

29 septembre 2011.

12 randonneurs, pour éviter la grosse chaleur, sont montés vers Iraty, en ce beau jeudi ! Anita, guide ce jour là, avait fait le bon choix !

Au col de Bagargiak ( 1327m ) : Beau soleil. Douce petite brise.

00.col de bargagiak.jpg

Nous empruntons une route ( GR10 ) qui descend vers un col ( IRATZABALETA )

01. col de Iratzabelata.jpg

 

 

 

et que nous quittons pour démarrer la montée, rythmée par le pas régulier d'Etienne. Petit sentier creux bordé d'ajoncs, bruyères, herbes hautes ...

 

 

 

 


Nous débouchons au col de LEPO  CHIPIA  ( 1423 m ).02. ol de lepo chipia .jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, pas après pas, nous arrivons au sommet du Pic des Escaliers ( 1472m ).

03. sur les escaliers.jpg

Le paysage est magnifique ! L'Orhy semble tout proche et nous domine pendant tout le parcours.

04.Orhy.jpg

Redescente vers Lepo Chipia. Pause banane avant d'attaquer l' ARTHANOLATZEGAGNA ( 1530m ).

04a.vers arthano.jpg

 

 

Repas au sommet, 05.sommet arthano.jpg

sur des rochers

que vient de quitter

un vautour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                              

06.MENDIBELTZA.jpg

 

 

 

 

 

Vue sur les rochers de Mendibeltza

 

 

 

 

 

Descente bien pentue vers le cajolar ARTHANOLATZE.

06.cayolar.jpg

Retour  par un large chemin qui nous ramène au col d'Iratzabaleta 08.haie d'honneur.jpg

 

 

 

puis entre de magnifiques hêtres qui nous font une haie d'honneur .... avant d'arriver aux voitures.

Madosita.

 

 



 

Le mot d'Anita :

Bonjour
Quel plaisir de retrouver avec vous IRATY et ses grandeurs !!!!!
Départ : col de BAGARGIAK  1327 m par le GR 10   col de  IRATZABALETA, montée au col LEPO  CHIPIA  , 1423 m, av panneau GR10
Montée au PIC DES ESCALIERS  1472 m  puis retour au col LEPO CHIPI
Montée au sommet imposant ARTHANOLATZEGAGNA ( dit ARTHANO) 1530 m
Repas au sommet face aux rochers de MENDIBELTZA (cad montagne noire)  : le pic qui se détache plus bas s'appelle le PIC GAZTELIA
Retour par les  cayolars   ARTHANOLATZE rénové,et  cayolar MURROLATZE, puis par les bois frais de hêtres de IRATY
Vu la chaleur au retour chez nous, je crois que tt le monde a apprécié IRATY, malgré les kms.
A bientôt     Bon we
 

Les photos : link

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 17:43

Mercredi 28 septembre 2011.

eh ! ........ C'est une reprise pour moi.......

              - faudra pas aller trop vite,

              - faudra pas que ça grimpe trop,

              - faudra pas que ça soit trop long,

              - faudra pas qu'il fasse ni trop chaud, ni trop froid,

              - faudra pas que.....

eh !..........Ki Cé Ki Commande ici ?.....

 ... Z'aviez qu'à venir  " ELLES " ( mes préférées) furent cool avec moi...!!!!!

08h45 - Marouette - JE suis " presque " le dernier au regroupement...

ça la fiche mal !!!  Z'ONT envie d'en découdre déjà ?......

Petits soucis de covoiturage rapidement résolus grâce aux bonnes volontés...16 nanas à caser....heureusement que Patrice m'aide car sinon.....!!!

méatxé

Bref ! nous voilà au col de MEHATCHE (je préfère MEATXE, en Basque)

Les vues sont déjà profondes sur l'ouest et l'on voitla côte basque et même landaise...(quoi que !)...le panorama est grandiose.

La journée s'annonce magnifique. Les températures élevées et éprouvantes resteront dans les bas fonds.

Du haut de nos 600 à 700 mètres  sur tout le parcours, nous serons privilégiés (dixit le boss).

on embraye

Nous empruntons le GR 10, bifurquons vers le plateau des pénas, descendons vers cet éperon rocheux, prohéminant dominant la vallée du Bastan où nous apercevons quelques chèvres. pause banane.

banane

chèvres

Nous longeons le Bastan ( cours d'eau ) quelques centaines de mètres au dessus de lui et découvrons les " aires de nichage " des vautours fauves des pyrénées, désertées à cette période.

descente 1

Quelques trous d'eau et cascades nous autorisent à quelques gamineries...(tradition de BA : le baptème.)

petit lac

cascade

Un arbre, un vieux chêne devrais-je dire, nous fait l'amabilité de nous recevoir sous ses frondaisons (éparses) et Eole nous agrémente de son souffle divin. un régal...

repas

Le digestif nous surprend bien un peu mais quand il faut.....

digestif

De ce fait on rejoint la crête, un peu plus haut et nous déambulons tranquillement sur le plateau pour rejoindre le col du départ et nos voitures que nous retrouvons après 3h15 de marche, un dénivelé de quelques 400m et environ 6kms parcourus.

presque arrivé

Ben pour une reprise......fô que je revoie ma copie moi, mais quel plaisir de vous retrouver..... !

 

devant une boisson fraîche !

 

bistrot

 texte :Yvon.

 photos: Yvon    link

 parcours : yvon

 covoiturage : yvon

 A quand la prochaine ?.........

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0