Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 18:50

     La journée s'annonce belle et ensoleillée. Pourtant, à l'approche d'OTXONDO, les nuages sont présents et manifestent leur intention de rester accrochés aux  sommets... Finalement, ils disparaissent avec la chaleur montante.

    Une surprise  (Nous ne ferons pas l'Alcurruntz mais une descente , non pas " aux enfers " , mais dans une jolie petite gorge où dévale un petit torrent à franchir à plusieurs reprises !!! ) attendait les randonneurs au parking de LIZARMEAKA 

 

 

(548m)....parking 

 (la perche avait été tendue par Mado qui connaissait déjà ce joli parcours en terrain accidenté que nous n'avions pas fait depuis des lustres)...

reste d'un chemin

 

 

 

 

 

 

 

 

En quittant le chemin principal (650m)

contournant BEARRESTEGI par BETARTE, les fougères , déjà hautes, entravent un peu nos pas....fougeres

puis les "marécages" suivent  de près notre progression, enfin le "torrent" (400m) impose quelques écarts "jambesques"...ruisseauet pour finir la "jungle" nous submerge!!!!

 

 

 

 

 

 

Vous n'y étiez pas ?

..........alors ne riez pas !!!!!!!!!!!

jungle 1

    Un petit coin tranquille, au bord du ruisseau "gazouillant" permet de  rafraîchir le rosé.... partagé en toute simplicité...! 

torrent

  La poursuite de notre périple, en ce début d'après midi, est éprouvante pour nos organismes.Le soleil est au zénith et l'absence de vent ne facilite pas la montée vers le col de ZUETA (742m)

on transpire

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement que le troupeau de chevaux venu à notre rencontre, et que nous avons nourri, nous a permis de reprendre un peu de souffle....

chevaux 1

  La cabane des chasseurs d'ELIZONDO est enfin atteinte et le robinet d'eau fraîche a beaucoup de succès......

  Le large chemin descendant progressivement nous ramène au parking sans encombre après 4 heures de marche, 500m de dénivelé et 9,5 kms parcourus.

  Photos de Mado :link,

               et d'André L:link

musique:

    

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:45

Quelle bonne surprise ce jeudi ! Rando prévue sur les crêtes de Hortz-Zorrotz, au bout du monde,  au-dessus d'Urepel, à l'extrémité de la chaîne de la vallée des Aldudes.

Petit groupe de 8 personnes.

Par un temps très clair, nous montons en voiture au col de Meharrostegui, au pied de l'Errola qu nous avons grimpé 8 jours avant.00.les cretes herbeuses

Durant 2 heures, nous longeons toute la crête à travers de nombreux postes de palombières sur un tapis d'herbes sous un ciel bleu.

Nous franchissons, par un couloir étroit, le massif-rocher-barrière de Hortz-Zorrotz

01.franchir les rochers.jpg

 

                                                                                                   

caché sous une forêt dense de magnifiques hêtres.

02.la barriere.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stupéfaits du décor de ce cirque de sommets, entre 1000 et 1400 m, nous continuons allègrement sur une moquette d'herbes jusqu'à l' Urtaray, 1152 m, sommet à l'extrémité de ce cirque, au pied du Lindus 1220 m ( connu pour sa redoute ) et face à la vallée et au village d'Urepel.

03.au sommet + dédé 400


" QUE NOUS SOMMES BIEN !

04. bien au bout du monde


ICI !


 

 

 

EN HAUT !   

09.Au bout du monde

Malheureusement, il faut redescendre !

Circuit magnifique par les crêtes d' Harriondo, en passant devant de

05.cayolar Usotiega.jpg

 

 

 

 

 

beaux cayolars retapés "Usotegia"


 

 

 

 

 

  puis "Acherilepo"

06.cayolar Acherilepo.jpg

                                                                                      

 

                                                                                                             

Large piste retour dans la forêt  avec bruit de ruisseau jusqu'à la vallée et des fleurs .... Pavots jaunes du Pays de Galles, campanules, saxifrage hirsute, myosotis, épilobes, digitales.07.bergerie et digitales.jpg

Récolte et dégustation de noisettes de terre, très appréciées, inconnues pour la plupart ....

08.Noisette de terre.jpg

( En dessous de ce compte-rendu, vous trouverez l'article préparé par Françoise M, sur cette fameuse noisette ... )


Magnifique rando facile ( 480 de dénivelé +, 13 kms, en 4,45 heures ) en crête.

Anita.



Les photos de Dédé : link

Madosita : link

musique de: LERTXUNDI benito

herri bera jota

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 07:45

17 et 18 mai 2010

Préambule: 
La clémence du temps nous a offert deux journées inoubliables, une véritable cure de lumière dans un mois de mai  jusque là maussade.
  approche
Nous en garderons le souvenir de deux jours d'évasion, d'amitié et de franches rigolades.
 La beauté des paysages restera bien gravée dans nos mémoires car un retour soudain à l'embellie nous a permis de bénéficier de l'éphémère liaison de la neige et du soleil.
 
Le bleu et le blanc ont été les couleurs dominantes de notre séjour (vive l'aviron !!!). et le rouge au pic-nic!
 
Lundi 17 mai : sortie sportive et culturelle : chemin de la mâture et visite du fort du Portalet :
  la saignée
Lever au petit jour pour tous, trajet paisible depuis Bayonne et enfin arrivée à Etsaut :
 
 
 
Nous sommes tous bien couverts (un mail nous avait prévenus : attention au froid), il ne fait pas chaud c'est vrai.
Il est temps de se réveiller car nous allons nous diriger vers le chemin de la mâture ( est-il possible de créer un
lien avec le site internet pour en décrire l'histoire ? )
chemin mature
Le chemin de la mâture est une entaille (corniche) creusée sur ordre de Louis XIV pour permettre de descendre,dans la vallée, les troncs de sapins abattus dans les forêts avoisinantes, sans passer par le sommet du mont 
Ces troncs étaient descendus grâce à des attelages de six paires de boeufs jusqu'au gave d'Aspe.
Ils étaient destinés à devenir des mâts de bateaux.
 
Depuis le parking d'Etsaut, nous suivons le sentier qui va nous donner accès à la corniche. Il est pentu le bougre, et rapidement nous sommes obligés de nous séparer d'une couche de vêtements car l'effort a vite fait de nous réchauffer d'autant plus que le soleil commence à s'imposer.
 
Nous atteignons le chemin de la mâture (corniche) et nous sommes impressionnés par le travail titanesque réalisé avec les moyens de l'époque(1660 ) pour réaliser cette entaille (barres à mines, huile de coude, poudre) et aussi par la sensation d'être posés sur une étagère au dessus du vide, la paroi de la montagne étant bien verticale.
La vue est sublîme, inquiétante pour les sujets au vertige, nous apercevons en contrebas le fort du Portalet.
 
Nous poursuivons notre montée par ce chemin rocheux pour atteindre un plateau pour une pause banane méritée et pour nous permettre de nous débarrasser d'une nouvelle couche de vêtement.
 corniche
Nous empruntons ensuite un sentier à travers bois en direction du col d'Arras et arrivons à une bifurcation à partir de laquelle nous allons nous diriger vers le pont des TRUNGAS  enjambant une cascade bouillonnante pour une séance photos.
  pont-des-trungas.jpg
Nous revenons sur nos pas pour reprendre notre montée vers le col d'Arras puis retour vers Etsaut.
 
 
 
 
 
 
Au fur et à mesure de la montée, la neige au sol se fait de plus en plus épaisse et découvrons sur le plateau un
paysage grandiose et lumineux. Nous apercevons le  pic GAZIES (2457m).
  gazies
Nous nous arrêtons pour la pause déjeûner, réfugiés sur des troncs ou des rochers presque secs.
Les deux couches de vêtements enlevés sont maintenant les bienvenues car la présence de la neige raffraîchit l'atmosphère, d'autant plus que les sièges disponibles sont à l'ombre.
 
L'immobilité nous rendant de plus en plus sensibles à la fraîcheur, nous ne nous attardons pas trop après le  déjeûner et amorçons la descente vers Etsaut, descente à travers bois, et chaleur bienfaisante en approchant de la vallée, un coucou à nos amis les ânes en passant.
 
Retour aux voiture pour la visite du fort du Portalet.
 
                
17 mai : soirée dîner-spectacle :
--------------------------------------------
 
Après une douche bienfaisante et quelques instants de relaxation, nous nous retrouvons autour d'une sangria, suivie d'un excellent dîner, lui-même suivi d'un spectacle surprise :
 
LE RETOUR DE LA GRANDE ZAZA :
 
Zaza, rescapée lors de la démolition en 1966 du célèbre cabaret parisien TABARIN, a vaillamment poursuivi sa carrière dans les tripots de Las Végas. Elle nous revient enfin ce soir accompagnée de sa nouvelle troupe les "Zézettes".
zaza
Voici donc Zaza et ses Zézettes : Zaza, époustouflante de jeunesse et de dynamisme, nous a éblouis malgré une chorégraphie un peu poussive (salut Annie !), les Zézettes avaient du mal à se tenir droites,mais il a fallu bien vite reconduire de force Zaza dans les coulisses car faisant de l'ombre à notre
chanteur maison Michel, celui-ci a menacé de ne plus chanter.
  animation
Bravo à tous les artistes improvisés, nous avons passé une soirée mémorable.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                                                                                                                                             
Mardi 18 mai : le lac d'Estaens :
--------------------------------------------------
 
Après une nuit réparatrice et un petit déjeûner copieux, nous nous rendons au parking de Sansanet  pour une randonnée de difficulté moyenne en direction du lac d'Estaens.
 
Le scénario est le même que la veille en ce qui concerne la fraîcheur du matin. Dès la première montée à travers bois, il faut vite se libérer d'une couche.
Nous prenons de l'altitude et la neige, d'abord amassée en plaques se fait plus uniforme, les pieds et les bâtons deviennent de plus en plus difficiles à extraire.
 notre terrain de jeux
Nous arrivons sur un plateau pour la pause banane, avec comme la veille une vue splendide sur la montagne.
Cette fois-ci le soleil commence à chauffer fort et la luminosité est intense.
Nous apprécions ce moment de détente et avons bien envie d'y rester la journée, un réel bonheur.
 observation d'izards
Soudain, Yvon nous fait remarquer un groupe d'isards dans le lointain qui dévale le long du col pour se diriger vers la vallée. Notre présence, même lointaine les a fait fuir. Certains s'immobilisent puis repartent.
 
Nous ne pouvons qu'admirer ce spectacle de grâce et d'agilité.
 
Nous quittons à regret ce havre de paix pour nous diriger vers le lac d'Estaens.
 progression
Nous avancons cette fois ci dans une neige de plus en plus épaisse (entre 50 cm et 90 cm) avec en guise de parcours du combattant de nombreux creux et bosses ( Annie nous promettant chaque fois que le lac se trouve derrière la prochaine bosse).
 
Le lac apparaît enfin dans toute sa splendeur, gelé aux trois quarts, le quart restant reflète tel un miroir le bleu intense du ciel, c'est encore un spectacle magique.
 miroir
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous nous installons sur les rochers secs pour la pause déjeûner, grand moment de détente avec un pique-nique improvisé
(chichons, pâtés, andouillette). Cette fois ci encore, nous ne sommes pas pressés de repartir tant l'instant présent est savoureux.
 le picache
Il le faut bien pourtant pour rentrer par le même itinéraire.
 
Nous retrouvons avec délice les creux et les bosses dans la neige épaisse, à propos de bosses quelques gadins se produisent.
 1ère de cordée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Au retour, nous constatons que la neige a bien fondu sur le site de notre pause banane, nous avons été gâtés ce matin.
 retour
 Nous voici de retour sur le parking. Il nous reste encore le petit plaisir d'aller prendre le pot de l'amitié avant de nous quitter et de retrouver notre beau Pays Basque.
 
 Merci à Yvon d'avoir organiser ce séjour. Nous espérons qu'il y en aura encore d' autres.
 
(Je ne faillote pas, c'est sincère. )
 
J'espère ne pas avoir commis trop d'erreurs
 
Bernard D
 
photos de: Mado : link
 Alain R : link
André L : link,
                                                                                                                                                                                                                                                               
Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:41

Le chef n'était pas très optimiste ce dimanche pour nous annoncer la sortie, pourtant la journée fut magnifique car l'orage du soir a "lavé" le ciel.

 

.....Profitant de ce " rare " manque d'enthousiasme du guide........certains ont préféré rester au chaud, en famille, pour recevoir des amis intimes incrustés pour tout  le WE.( Alain P recevait la famille TOURDEREIN, et André L la famille LUMBAGO ) Bon courage et bon rétablissement à eux !

 

....Toutefois une bonne vingtaine était là ( presqu'à l'heure pour certaines..! )..et les péripéties s'enchaînent les unes derrière les autres....Un "covoiturage" laborieux tout d'abord, puis un lieu de " récup "(ramassage scolaire)...mal compris....puis un lieu de rendez vous très compliqué à trouver ( au pont à gauche, au tunnel à droite,...mais allez faire comprendre cela à 3 nanas qui discutent dans la voiture!!!!)

 euskal

C'est donc vers 10h15 que nous entamons notre randonnée.....

                               OBJECTIF:

Oratoire de l'Oylarandoy

et notre chemin de Croix commence.....

chemin boueux

 

 

 

 

 

 

 

 

.......par un sentier boueux,rapidement transformé en gazon puis heureusement par un sentier nettement moins pentu. la pause traditionnelle de la banane, à l'ombre,( Ce n'est pas plutôt au soleil et à l'abri du vent ? ) est la bienvenue.

bergerie

Une pistouille, comme les aime yvon, contournant le massif,

pistouille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous offre des vues magnifiques sur le ravin séparant "notre" sommet du voisin "le MUNHOA"

 

 

ravin

Le rush final...sur 25 minutes d'ascension environ,

effort

 

 

 

 

 

  ( Cliquez sur cette photo. )

 

 

 

 

 

 

 nous amène du col d'AHARZA (734m) au sommet (939m)

la récompense

....ravissement total sur......tout le pays 

et un " superbe 360 "( voir les photos ! ) assez bien dégagé grâce au vent du sud (haizé-hégoa pour les néophytes )

 

  La descente, scabreuse,.....

descente

 

..... dans une hêtraie ravinée par les pluies,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

est plus agréable en fin de parcours et nous évite beaucoup de cailloux piégeux.

descente 2

  Le parcours de 10,5 kms et de 700 mètres de dénivelé a quand même été réalisé en à peine 3 h 30.....

( Une "petite jeunette"   inexpérimentée mais charmante "  venue nous accompagner, avoue en avoir " plein les pattes "au retour aux voitures......!)

 

Les photos sont de : Alain R et Mado.

plus de photos Alain : link

                          Mado : link

musique: son d'ocarina

 

.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:28

" Les Aldudes ?" Ce n'est pas encore pour ce jeudi .

L'orage est annoncé et Yvon nous dirige vers Bidarray pour nous  faire " suer " sur Zargambidea : fameuse crête qui nous conduit sur les Peñas d'Ichusi au dessus de la grotte du " Saint qui sue " ( lui aussi ! ) et où nichent des vautours qui évoluent gracieusement au-dessus de nos têtes.

Du parking, nous voyons, tout en haut, en haut de la montagne, un arbre minuscule  qu'il faut atteindre !!!00. l'arbre a atteindre.jpg

Après une descente le long d'un "ru" bordé de fleurs printanières01. le ruisseau fleuri.jpg,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                   

02.grimpette dans le bois.jpg

 

 

la grimpette commence, d'abord

dans un bois  puis sur des pentes herbeuses bleuies par des tapis de scilles printanières ... 

03.grimpette pente herbeuse

 

 

 

 

 

 

 

Quelques blanches sablines des montagnes çà et là ...

Les vautours nous surveillent ... Profitent-ils des vents ? Nous les dérangeons peut-être ... 

 

 

 

 

 


En chemin discussion sur ce que doit être un vrai "écolo ".  Entendu par les uns et les autres :" Il faut respecter la nature en restant sur les sentiers... Il ne faudrait même pas venir en montagne car nous perturbons faune et flore...  Une fourmi ou chenille, la moindre petite bestiole, il faut faire attention à ne pas les écraser ...   Et les chenilles processionnaires, peut-on les écraser ? A quoi servent-elles, sinon à détruire  ?  etc ... "

Et pourtant la montagne nous sourit !!!

La montée est rude ...  L'arrêt au bord d'une falaise pour reprendre son souffle et ... grignoter, est beaucoup apprécié d'autant plus que le paysage est magnifique et que les vautours viennent tournoyer au dessus de la vallée du Bastan.05. halte banane.jpg

 

 

 

 

 

 

( Cliquez sur cette photo ! )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La montée continue en bord de falaises. C'est " trop " beau ! ! !

Yvon nous fait admirer la façon dont a été construit un mur de pierres : celles du dessus astucieusement installées pour protéger de la pluie celles du dessous. Bref, un mur qui peut durer ... " éternellement " ou presque !

 

06. mur pierres.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et le fameux arbre repère est atteint !

Nous continuons notre chemin en bord de falaises ... L'imposant et majestueux Irubelakaskoa domine la vallée ... Puis nous bifurquons en direction de l'Artzamendi.

Non, la construction au sommet, n'est pas un restaurant et nous n'y montons pas. Certains se font des illusions ...

Descente, montée, descente ... pour s'arrêter au bord d'un ruisseau et picniquer ...

Yvon n'est pas affamé. Il construit un petit barrage pour que les animaux puissent y venir se désaltérer...

Chacun s'installe ... déjeûne et ... c'est la sieste.07. sieste .jpg

Et connaissez-vous la chanson : " Ton pantalon    est décousu    et si ça continue   on verra tout tes ......... ton pantalon       est décousu ...................." ? On aurait pu la chanter à ???

Nous prenons un petit sentier sur les flancs de l'Artzamendi pour le retour. Perchées sur des rochers des chèvres nous surveillent. Etienne monte les rejoindre... 08. etienne et les chevresPourquoi ?.... Préfèrerait-il leur compagnie à la nôtre ???

Il disparaît ... Les chèvres aussi ??????

Un peu plus loin, nous distinguons sa silhouette. Il est seul ! Il nous rejoint un peu plus bas , nous franchissons un ruisseau avant de remonter vers le Plateau vert et de là, vue sur le Mondarrain et grand panorama sur l'océan et les villages qui nous en séparent.09.vue du plateau vert

 

 

 

 

 

 

La descente continue. Petit arrêt à côté d'une bergerie à étage.

Plus loin, nous pouvons revoir, sur les lointaines pentes, le trajet effectué depuis notre départ....

Très beau parcours !( 11kms, 750m de dénivelé )

Très belle journée ! Temps idéal !


Madosita.


Les photos de Dédé : link

Les photos de Mado  : link

Le film :

Vous pouvez avec la souris sur le film ( regardez les icônes ):

- diminuez le son

- regarder le film en plein écran

 



(N'oubliez pas qu'en cliquant sur les mots soulignés, vous ouvrez une photo.

Pour revenir au texte : cliquer sur la flèche en haut, à gauche de votre ordi ! )


   

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 18:11

Mercredi 28 04 2010

  04a.scille-printaniere.jpg

 

 

 

 

 

  Fleurs de printemps...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la demande de nos  adhérents, nous inaugurons un nouveau type de sortie, plus dynamique que les marches du mardi animées par la fidèle  Annie A, mais également plus " cool " que les randonnées du lundi.

 

A ce titre, nous retrouvons donc,avec plaisirs,  des têtes connues, qui avaient déserté la montagne depuis peu.....et d'autres figures entrevues ici ou là au fil de nos réunions et activités diverses.

 100_1981-copie-1.JPG

Pour une première, force est de constater que l'idée plaît.....14 futurs baroudeurs sont là ! et l'on sait que le message n'est pas passé partout...... Je me réjouis à l'idée de voir grossir les effectifs.

 

Les crêtes de SOURAIDE depuis le pont d'AMOTZ sur la commune de St PEE,  verront nos premiers pas.

m'enfin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les blagues fusent, les rires éclatent.....c'est bon signe...

 

Notre sortie,( 2heures de rando le matin et 1 bonne heure l'après midi) comme le montrent les photos d'Alain R, fut une vraie réussite.

  un ancien randonneur

 

VOILA LES RESTES DU DERNIER RETARDATAIRE (raleur) QUE NOUS AVONS  ABANDONNE SUR LE TERRAIN.....! ( dévoré par les chenilles processionnaires ? )

 

Donc à MERCREDI PROCHAIN......Yvon.

 

Toutes les photos d'Alain: link

 


Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 20:32

Lundi..... /.04 / 2010

 

Les Pyrénées sont " bouchées "....un coin de ciel bleu auréole pourtant " Marouette."...que fait on ???....on tente de braver le DIABLE ????.....

       ET ON DECIDE DE LE TENTER...!!!!!!......Et "  ô  " combien furent heureux de la décision.....

                    reste cependant à voir..........

baigorri 8 village

 

Les premiers reliefs, les premières brumes passés....il s'avère que la décision est la bonne...le soleil pointe et darde déjà ses rayons....et  l'ombre prodiguée par  les frondaisons verdoyantes dans cette ascension sera bénéfique à tous..

 baigorri 2 ça monte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le col de BERDARITZ  (735m.)   est atteint.....Notre fameuse pause " banane "sera la bienvenue pour notre hôte " GABONAIS " ( DOUDOU pour les TRES intimes ).

 baigorri 3 berdaritz

Nous déambulons sur la crête du ZARKAMBIDEGUI (860m)  .....une halte comtemplative.....vallée magique......, vautours posés sur un sommet avoisinant....

 baigorri 4 la crete

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

baigorri 5 comtemplation

Une chênaie accueillante et c'est notre arrêt  " repas "au col d'HEYHARZA (854m)

                     MICHELE.....fêtant ses....(chut!...)......nous offre l'apéro et qq gâteaux de sa confection....UN REGAL!.....(merci à toi la belle bayonnaise)

 

 baigorri 7 repas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chaleur aidant, une petite sieste réparatrice est réalisée à l'ombre des aubépines, malheureusement tardives,et donc sans fleurs.

 baigorri 6 descente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour tout en douceur, sous une hêtraie encombrée de feuilles mortes, nous ramène au village, via une nouvelle route fraîchement bitumée .

 

Une visite chez nos amis " les cochons basques d'OTEIZA "puis à l'église de BAIGORRI pour y admirer l'orgue clôture cette magnifique journée.

baigorri 8 cochons 

 

 photos de : André L link





 

 .

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 14:16

lundi 19 04 2010,

 

      Quelques adhérents boudent le soleil printanier pourtant présent ce jour là ! à moins que ce ne soit les petits enfants qui retiennent AMATXI et ATATXI...

      C'est donc à 17 que nous partons en direction de Biriatou via l'autoroute.

      Le parking du haut,sur le GR10, est notre point de départ.

      Nous tournons dans le sens des aiguilles d'une montre autour du XOLDOCOCAGNA que nous connaissons déjà.

      Bébé pottok (1 ou 2 jours) tient à peine sur ses longues jambes.....

bb

      Le parcours, bien qu'assez long (12,5 kms) reste facile mais une sieste est malgré tout nécessaire pour bon nombre d'entre nous après le repas pris sous un magnifique chêne.

 

arbres

 

 

 

 

 

 

 

 

 nous admirons les fleurs, les arbres.....

 

 

 

      fleurs..

....et même le travail d'un bûcheron romantique..

sculpture.

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Encore une bien belle journée sur notre nuage (non polluant celui là)

Les photos d'André L : link    


 musique de BRASSENS.

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:17

Lundi 15 avril 2010.

 

Une belle brochette de retraités piaffe d'impatience à Marouette......

 

    "  affutez vos chaussures " lu dans le mail d'hier a freiné quelques ardeurs chez certains et stimulé d'autres....pour ce pélerinage mythique au pays basque!.

 

Nous retrouvons l'aspirant guide "Romain, sa maman et le grand père à TRABENIA (93 m);

      parking

Nous longeons le joli ruisseau de " Larrunko erreka " pour déboucher dans une fougeraie d'où les choses sérieuses vont commencer.

                                                                                             ruisseau

 

 

 

 

 

 

 

 

Une ligne de crête rocailleuse et agressive nous fait face, dominée par par le non moins majestueux plus haut sommet du pays basque et ses 905m.                                                                               

  la rhune

(photo avec un lien )

La colonne s'ébranle,..les langues se taisent....le souffle se fait plus court...le palpitant cogne dans les poitrines, mais le dénivelé est avalé en souplesse ......la pause " banane" sera quand même la bienvenue dans les rochers (480m).

 romain guide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La crête est atteinte (596m), une vue magnifique sur la baie de st Jean de Luz s'offre à nos yeux.

 dans le ciel

( photo avec un lien )

Un chemin de traverse, moins pentu, nous amène au col de ZIZKUITS ( 677 m) d'où nous rejoignons les antennes via quelques centaines de mètres de béton et une sympathique " pistouille " sinuant sur l'arête sommitale.

 au sommet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques gouttes de pluie font leur apparition et un vent soutenu nous obligent à descendre vers le col des trois fontaines pour le repas que nous prenons en cercle à la manière des campements d'antan.

  repas

Le retour par le GR10, puis une sente, à l'inclinaison agréable à souhait, nous évite une descente périlleuse et nous permet de retrouver le ruisseau du départ.

 

Le parcours de 12,5kms, de 950 mètres de dénivelé a été réalisé en 5 heures de marche.

BRAVO à tous.

 

photos de : Mado  link

 

musique : misère mani par ERA

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 18:43

 

  LUNDI 12 AVRIL (2010) : compte-rendu de la randonnée, avec pour thème : les bébés vautours.

  deux petits nouveaux

LE MATIN:

-----------------------------------

Le matin il faisait un peu froid à cause du vent. Au début de la marche, comme on l’avait prévu, tout le monde enlève son manteau. Yvon, le guide, avait commencé en t-shirt. La route montait un peu elle était caillouteuse. Malgré quelques cadavres de potiocs, le paysage était magnifique. Enfin on arrive en haut de la côte; on s’arrête.

paysage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le guide nous a dit et nous a redit: « Quand on s’arrête on boit ! »… Nous reprenons la marche, cette fois à travers les bosquets. On voit un peu partout des potiocs (cheval assez bas au gareau )

pottiok

quelques rivières par-ci par-la. Le temps est devenu très ensoleillé. 2eme pause, comme le dit Yvon c’est la pause banane.

banane

On ré attaque la marche.

Voici enfin les falaises, d’après Yvon c’est la que sont les bébés vautours. En effet, au-dessus de traces blanches, on voit des vautours et leurs enfants.

 

 

vautour au nid

 vautours au nid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Après 30min d’observation il est 12h40 et l’on va se rassasier.

 

LE MIDI:

--------------------------

Le repas se passa tranquillement à coté d’une rivière. Yvon resta calme et serein: sieste 400                                               (Comme toujours mon jeune ami...!)

 L’APRÈS MIDI:

---------------------------------------------

Une CHALEUR et cette côte à monter. .........................!

Mais avant de s’y engager Yvon aide tout le monde à regarder la cascade:

 cascade d'andré

cascade d alain

Et c’est reparti, on monte. La cote montée on s’arrête et on boit. À peine avons-nous bu on repart et encore une côte: on la grimpe elle est très grande et très haute. Arrivés en haut on s’arrête, on est arrivé à la 1ere pause du matin: il ne reste plus qua  (ou KA, voir ka ou encore qu'à, c'est  selon...!) redescendre!!!!!!!!!!

 

L’ARRIVÉE:

----------------------------------

Tout le monde est arrivé (même pas perdu un seul )! et est content de ce qu’il a fait. On a demandé (au GPS...."Bernard ") combien de Km on a fait: on en a fait 9,7KM..... (en à peine 3h00....!)

 

C’EST BIEN ....................TRES BIEN POUR DES  RETRAITES......NON.... ?

 

 parking

(NE PAS TROP CHANGER LE TEXTE SVP) ...Nous respectons toujours les " oteurs" voir les " hauteurs" ou encore les "auteurs "......mais saches,mon cher Romain, qu'à nos yeux d'anciens, tu restes notre plus bel  avenir!) ..

 

Le jeune participant: Romain 11ans .     romain

 

     ( Hé !...  Romain....tu reviens quand tu veux....t'es super ! )

 

photos de...Alain R :  link

ou de..........André L :  link

  et  encore de .... Madosita : link

et mon petit film :

 


et la musique (choisie par Romain )....el condor la pasa .flutes des andes.

 

 

Partager cet article
Repost0