Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 06:56
Un brouillard tenace sur Bayonne inquiète certains randonneurs qui s'empressent de se rassurer en téléphonant au " chef "....

Alors ? avec cette brume épaisse...on maintient quand même  la rando ???

               Bien sûr qu'on y va !... La journée sera superbe !... Y a pas de doute...."

 39 adhérents sont au départ du parking à OTXONDO (602m) et encore des nouvelles têtes parmi les habitués....quel plaisir....bienvenue à elles !

 Le brouillard est encore présent, sur la base de départ, et quelques langues moqueuses fusent de ci, de là.... !

L'ascension se fera d'abord par le versant ouest et le bois de conifères ce qui permettra de...


















......rejoindre, au sud, le col entre  l'AIZKOZ et l'ALKURUNTZ  pour attaquer la montée finale en douceur par le "lacet" caractéristique des chemins de montagne.














La montée rapidement avalée,force est de constater la destruction du socle du poteau sommital en béton armé.....(no comment !)


                                                                              
                                                                                     
Les vues sont grandioses.













Après la série de photos traditionnelles,nous entamons de suite la descente "shuss" qui nous ménera au restaurant d'altitude situé sur l'AIZKOZ, où le repas est réservé pour 12h30.



Restaurant "PANORAMIX"
  (ouvert à toute heure )
   

Le menu, arrosé d'un ou deux " château du Bordelais "se terminera par une ou deux gâteries maison, digne des plus grands pâtissiers chocolatiers. Merci Mesdames... Que ferions nous sans vous et vos talents culinaires ?...




Puis notre chorale poussa sa chansonnette














Passant par le col d'AIZKOSKOLEPOA et la cabane des chasseurs d'ELIZONDO,le retour  par le sud.......                                                              














.........puis par l'est permettra le tour complet du massif.


Rencontre du jour : Dame coulemelle (lépiote élevée)




















Petite sortie très agréable de 10 kms, 3h30 de marche et d'environ 400 m de dénivelé.
                            " Long est le chemin, et certains (es)  ont besoin de soutien ! " ( Profiteur ! ! ! )
Mais au dire de la majorité :
                                       "  DES COMME CA  "...on en redemande !


texte & mise en page: Yvon
photos : d 'Alain R & André L
plus de photos :link

musique :may it be par ENYA
Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:21
Un lever de soleil prometteur et encourageant sur Bayonne ........



.....et nous voilà parti vers d'autres horizons................. (pas forcément si lointains!)






Randonnée autour du mont et conquête du sommet

 

Lundi 19 octobre 2009

L’équipe :    au parking

  • 43 personnes (y compris Yvon) au départ: C’est un record !!!

  • 11 hommes et donc 32 femmes

  • Quelques nouveaux qui ont été photographiés (pour le trombinoscope)

  • 43 au départ et 43 à l’arrivée….. Pas de perte ! (comme d’habitude)               ouf!

 




Les données géographiques de la randonnée:

  • La randonnée a consisté à la ligne en bleu sur la carte ci-dessous. (la ligne en vert correspondant à une randonnée de 2006).

  • Le point de départ est à la ferme Xixtaberry où sont cultivés des myrtillers. ( Accés par Urcuray )

  • Le profil de la randonnée met en évidence un dénivelé entre le point bas et haut de 440m mais, compte tenu des descentes et montées successives, le dénivelé cumulé total est de 677m (c’est pas mal pour nous !!! mais pas un record)













Voici des exemples concrets de montées successives....!














 






Tout  schuss bien sûr .....!

..........................c'est plus court......













Les performances de l’équipe : 

  • Temps de marche : 3h30
  • Temps d’arrêt : 2h05

  • Distance : 11,6Km

  • Le rapport Temps de marche /temps d’arrêt est excellent :

  •   c’est un record pour la nouvelle saison qui a démarré en septembre 2009






 



Encore un arrêt au sommet......(  à décompter !)






Les spécificités de l’Ursuïa:

  • C’est de l’Ursuïa que vient l’eau qui alimente la ville de Bayonne

  • Du fait de son emplacement de surplomb de la campagne, l’Ursuïa a constitué un lieu d’observation du temps des romains qui avaient construit une redoute encore visible comme nous l’a fait remarqué Yvon.







  • Paysages à 360° au sommet sur la chaîne des Pyrénées, le pic du midi de Bigorre, le pic du midi d’Ossau,les pics d’Anie et d’Orhy, la Rhune, le Baïgura, Macaye, Bayonne et….sa ZUP (on sait où on est….)












Au détour d'un chemin, nous avons bien malgré nous, séparé BB de sa maman

 

 









Mais la ténacité d'une maman, c'est bien connu, est inégalable.......






et un gros câlin sera le bienvenu....!








Il faut conclure :

  • Merci Yvon pour cette belle randonnée…( Merci à vous d'être là !)

  • La météo a été idéale et nous a même aidé (à cause du vent) à minimiser le temps d’arrêt au déjeuner….

  • 2 records enregistrés : nombre de personnes présentes et rapport Temps de marche /temps d’arrêt



Tiens,il y a des descentes aussi.... !



   
    Cherchez le " Korrigan "et son caillou..........(*).




C'est pas mal pour nous!!!
Bernard S


(*)selon la légende bretonne c'est un esprit bienveillant ou malveillant suivant son humeur

photos d'Alain, André & Bernard
plus de photos :link ( cliquez  successivement sur les deux liens. )
                                   : link 
                                    
                                                                                                 
musique :wind of change -  scorpions -
 
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 21:41
En ce jeudi 15 octobre, 4 voitures bourrées à craquer sont nécessaires pour embarquer la brochette de 20 retraités prêts à en découdre sur une randonnée annoncée assez longue mais sans difficultés notoires.
L'autoroute avalée, l'aéropuerto de Fontarabia dépassé, les virages menant à Notre Dame de Guadaloupe savamment négociés, c'est le parking ombragé  qui aura nos faveurs en cette magnifique journée ensoleillée qui se présente mais qui affiche néanmoins un 4° au thermomètre....Brrrrrrrrr ! ! ! diront certaines de nos charmantes dames que l'on sait toujours un peu frileuses mais qui, 15 minutes après le départ enlèveront déjà la première pellicule.












La large piste sablonneuse serpente le long du Jaiskibel offrant des vues sur la vallée industrielle d'IRUN et OIARTZUN éclairée par le soleil montant et sur les Pyrénées nimbées d'une brume tenace que seule la chaleur montante dissipera.

L'allure est semble t-il soutenue.....!  3,3km/h qui seront d'ailleurs maintenus toute la journée malgré la montée, les barrières "canadiennes, les éternels "passe-pieds" interdisant au bétail tout franchissement et des passages aériens rocailleux  ....Mais où nous mène t -il de si bon train ?










La chenille déambule sur une jolie sente herbeuse amortissant les chocs et préservant ainsi nos petits(?...) pieds sensibles.


Yvon nous apparait content voir même......satisfait !.....(  sans doute, de sa troupe.)


Un repas mérité et bienfaiteur sera pris sur le sommet ensoleillé ( 547m )........










 


.................mais aussi "agréablement" venté par une brise (ou bise ) venue du nord....


Les vues lointaines sont magnifiques. On aperçoit, à la jumelle, une construction qui nous semble être le sémaphore de MESSANGE ! (compte tenu de l'azimut relevé sur place et des renseignements obtenus auprès de la capitainerie du port de Bayonne le lendemain)









Une agréable descente, effectuée une fois encore dans l'herbe, nous conduira en douceur jusqu'au.....

......bar restaurant où nous prendrons, tous ensemble,  le "pot" de l'amitié clôturant ainsi une bien belle journée comme on les aime.




















Photo du jour :

-Une randonneuse "nantie" s'est offert le concours d'un sherpa dévoué  et n'a de ce fait eu que le poids d'un minuscule sac à "SUpporter".....ooouuuuhhhhhh.....!!!!!!

ceci dit:14,7kms ont été parcourus en à peine 4h30. "il" avait dit long....(c'est que nous avons été très vite un point c'est tout !) Quand au dénivelé, n'ayant pas trouvé de sommet plus haut à gravir , il nous a bien fallu nous contenter d'environ 500 mètres ....mais nous étions prêts à en faire au moins le double.
 
TEXTE : auteur anonyme
mise en page : Yvon
photos : Jean René ,André & Yvon
+ de photos  :link
                       :link
musique:viens sur la montagne de marie Laforet
Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:19
 

 

Rando du 07.10.09

DIRECTION : Les hauteurs de Sare.

DEPART : 8h

PARTICIPANTS : 22

IMPERATIF : Retour 15h... pour être à 16h30 à la maison des Associations pour A.G de Bayonne Accueille.

 

Départ de la rando : le parking après le Musée du gâteau basque à Sare.

Temps au départ : lourd car forte hygrométrie …

 

Et c'est parti pour une montée qui va nous mener à la première pause, devant une magnifique bergerie construite et aménagée par un particulier. Durant la montée, certains font du « hors piste « : les champignons se font du souci et ils ont raison ! ! !

Et après cette pause, nous poursuivons l'ascension jusqu'au col (sans nom mais au pied du Fago, 553m, sommet sur photo ) Les chercheurs de champignons rentrent dans le rang : les champignons n'aiment pas l'altitude, paraît-il ! ! !

 

 

 


Sommet atteint, repartons à flanc de montagne pour la pause repas prévue «  Venta Negra « . Arrivons avec une demi-heure d'avance.










Ca, c'est sûr ! Personne ne veut être en retard à l'Assemblée Générale ! ! !

Par contre, sommes accueillis par la pluie à la Venta Negra.


Elle ne nous empêche pas de casser la croûte : sommes à l'abri et dans un cadre magnifique, donc ...tout va bien.

 

 

 









 

13h. Départ pour le retour. Le circuit sera raccourci du fait des intempéries mais aussi pour être à l'heure pour l'A.G.

Descente réussie malgré les vêtements de pluie ( ponchos, Kway ) et les passages glissants, mais sans danger, comme sait les reconnaître Yvon, notre guide.(Il a même sauvé une petite salamandre étourdie, perdue au milieu des herbes, sur le chemin et l'a entraînée à faire quelques escalades sur ses doigts afin que quelques photos soient prises !!! Photo à droite : Jean René)


Encore une rando parfaitement réussie qui nous a fait apprécier une nouvelle fois, ce magnifique Pays Basque des hauteurs et toujours dans une ambiance particulièrement appréciable ( c'est un nouveau qui l'écrit ).

Et vous savez quoi ? Pas un des 22 ne manquait à l'appel à 17h …

                            Je ne peux en dire plus mais on avait raison d'être présents à l'heure !

Allez à lundi ….. !

André L.


Photos :link     Madosita dont l'appareil a rendu l'âme au retour ...

Commentaires en rouge : Madosita.


 


Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 16:34
Le compte rendu de ce lundi est TRES PARTICULIER. En effet, deux charmantes randonneuses, sans se concerter, ont rédigé un petit texte avec leur coeur, leur émotion, sur le vif...." JE "  leur fais un gros bisou à toutes les deux et un grand merci.

                                                                                  -----------------------------------
Le mail annonçait pour ce Lundi 5 octobre:
                                                           Zugarramurdi, cols de Loyola et d' Urbia.....
...







Le ciel Bayonnais était de bonne augure







 






Nous n'étions que 36 au R.V. puisque  quelques uns étaient rentrés la veille du chemin de Santiago et se reposaient.

 


20° à 9 h50,  les chaussures lacées, on attaque marche et bavardage; encore quelques nouveaux tout à fait incorporés dans le groupe;
       
 
 On grimpe, on boit, on mange la banane, de la routine ! ! 












 









Nous découvrirons également un site mégalithique au col d'Ibanieta composé de cromlechs et de dolmens














La photo est floue...?
   ....( le sujet n'est pas photo "hygiénique "...! )













Un peu d'air avant d'arriver à  notre vaste salle à manger.( AIZPARRAZ 620m d'où la vue est simplement panoramique)

 
Quelques vautours au dessus de nos têtes ne compromettent pas la distribution de gourmandises au coing, au chocolat ou autre.



Ici, le Président en plein travail!











Maintenant, il faut descendre, alors là, les langues se taisent, on surveille la position des pieds, des batons. Quelle concentration ! et, arrivés au bas de cette superbe crête, nous sommes toujours 36 !!!




















Quelques ajoncs nous griffent bras et mollets. Les pottoks sont là, les crocus, les mûres, le paysage et le plaisir d'une belle journée, tout y est;















Bien sûr,certains arrivent à découvrir LE MALHEUREUX cèpe oublié dans la cueillette du dimanche....


 Le G P S a donné tous les renseignements !
ci-après:
6h00 de sortie.....dont 2h30 d'arrêt
,ce qui nous laissera quand même la bagatelle de 3h30 de marche
et 10 bons kilomètres sous les semelles pour 520 m de dénivelé.

 
. Nous pourrons dormir sur nos 2 oreilles. Merci aux mains tendues dans les parties délicates....

     Indiscrétion   chut !!!!! 

        - En passant l'ancienne douane, notre Président a dû souffler dans le ballon !!!!!  et il ne fut pas le seul...........!!!!!!!! (mais rien de grave....le "bidule" n'a pas viré)

  A la prochaine.
   Suzanne B
Un grand merci à notre " proseuse"
Les  photos d'Yvon accompagnent le texte
+ de photos ?....:link

                                                                  ------------------------------------------------------------


Lundi 5 octobre 2009

 

 

 

 

 


( LE CIEL BAYONNAIS ETAIT TOUJOURS
DE BONNE AUGURE )


Par une température estivale, en l’absence des pèlerins (d’un bon nombre de pèlerins) de Compostelle, 36 randonneurs se sont retrouvés sur le parking de ZUGARRAMURDI  pour une marche sur les pentes  avoisinantes. Martine et Jean- Pierre, parisiens fort sympathiques, amateurs de balades en montagne et en vacances dans la région, s’étaient joints à la troupe.

 




Martine










Jean Pierre (on le reconnait aisément

c'est le barbu...! )



La marche du matin, sans difficultés particulières a permis aux bavards de s’exprimer et à tous d’apprécier le paysage toujours aussi beau. Juste avant l’intermède culturel auprès d’un mégalithe fort intéressant, rencontre avec un chercheur de champignons, heureux de sa cueillette, accompagné de son chien.

 

Après les différentes haltes pour s’abreuver, se dévêtir, se revêtir en fonction du ciel, de la pause banane de rigueur pour reprendre quelques forces, un endroit dégagé, à l’abri du vent et propice au pique- nique, était trouvé.

 

A chaque sortie, le pique-nique devient de plus en plus intéressant car il se termine par une véritable dégustation de douceurs chaque fois plus abondantes. Des gâteaux plus délicieux les uns que les autres ont circulé en tous sens et une pâte de coing faite maison a fini de ravir les amateurs. Un grand merci et félicitations aux cordons bleus.

La montée sans problème laissait présager d’un retour sur du velours avec cueillette de champignons pour les plus chanceux et ramassage de châtaignes pour les autres. Mais c’était sans compter sur notre guide, Yvon, qui décidait, pour notre bien, de tester et d’améliorer nos capacités à l’équilibre… Et nous voilà en haut d’une crête aérienne avec une pente abrupte d’un côté et un précipice de l’autre essayant de nous frayer un chemin en terrain hostile.

Heureusement des mains masculines sécurisantes nous ont aidées aux endroits les plus risqués. En conclusion : tout s’est bien terminé, aucune perte à déplorer et nous avons retrouvé les voitures avec plaisir. Là, divine surprise après cet effort considérable, un bon gâteau au chocolat nous attendait pour nous réconforter.

 

Nous pensions en avoir fini avec les émotions fortes jusqu’au premier rond-point où notre Président, arrêté par la police franco-espagnole était sommé de souffler dans un petit engin sournois et vicieux supposé tester son degré d’alcoolémie. Le test ayant été négatif, nous sommes repartis en vitesse rejoindre le reste de la troupe, devinez où.. au bar de Lapixturi afin de clôturer en toute amitié cette journée riche en émotions et en tests.

 

 

Ces dernières photos sont de notre ami Bernard S . (GPS )

 

 

 


et la musique de J.J GOLMAN....je marche seul!


 

 

 

 


Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 18:51

En ce 1er octobre 2009, certains ont répondu présent à l'invitation d'Yvon pour la balade de l'IRUBELAKASKOA classée délicate et assez difficile ... Autant dire que nous étions motivés et d'ailleurs, nous n'avons pas été déçus !

Alors commence la difficile ascension de cette montagne au dénivelé abrupt . Le sentier, tracé sur l 'arête des crêtes, le chemin est étroit, parsemé de gros cailloux, de dalles de pierre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De droite et de gauche, le panorama est toujours grandiose mais par sécurité, nous devons nous concentrer sur nos pas. Toujours quelques troupeaux de moutons çà et là et des vautours qui majestueusement nous survolent sans s'intéresser à nous.

Après quelques arrêts pause banane, pour se donner du courage, des gorgées d'eau enrichies de miel et de rhum (?) (Mais OUI Yvon ! tu ne vois pas tout ! Quand, cachés dans les fougères, un gobelet a circulé !!!) nous revigorent...., nous arrivons enfin à atteindre le sommet.

 

Le spectacle est superbe  ! Nous trouvons un endroit idéal pour se restaurer.

Ravis, après une collation bien méritée dans une ambiance joyeuse, nous devons nous remotiver pour attaquer la descente par un autre versant plus facile. La fatigue commence à se faire sentir aussi quelques glissades nous distraient et se terminent par des (éclats de rires ), des genoux un peu écorchés, un poignet endolori ( fracturé !! ) mais tout va bien.( La "favorite" a été prise en charge par deux charmants "anges gardiens" rencontrés sur la crête et un garde du corps, Jacques ! )Tout le monde est content de se rassembler à nouveau.

 

( St Yves veillait  sur nous ! )

 

 

 

 

 

 

 

On s'est même laissé dire qu'après çà on pourrait attaquer l'Everest!  A bon entendeur salut !

Danielle P.

 

 

 

  ( Les commentaires en couleur ont été rajoutés par Yvon et Madosita. )

 

 

 

 

 

 

 

 

Précisions d'Yvon :

Départ de BASSASSAGAR ( 252 mètres) à 09h15! descente sur XUMUXA BORDA (  96  mètres ) arrivée au sommet ( 959 mètres) à 12h15,soit 2h45 de montée si l'on déduit la pause banane)

Départ de l'arête (coin repas à 950 m) à13h50 ,descente sur l'ARITZACUN (220m) puis sur XUMUXA (96m) arrivée à 16h10 soit une descente de 2h20

pour une distance totale de 10,5kms et.......850m de dénivelé.

PS:

J'en connais un qui a fait 156 m de montée en plus ...devinez qui et pourquoi ?

Et encore des photos :

Yvon :link

Madosita :

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 13:51

(Petite info avant lecture du CR : j'ai inséré quelques liens (les mots soulignés et quelques photos sur lesquelles vs verrez une main qd vs y placerez la flèche-souris) dans le texte. En cliquant dessus, vous ouvrez une autre photo. Pour revenir au texte, il vous suffit de cliquer sur la grande flèche, en haut, à gauche de l'écran de votre ordi , dessous le mot "fichier". Bonne lecture ! )

 


Nous étions 18, ce jeudi 24 septembre, autour de notre guide Yvon, avec Etienne qui nous a fait le grand plaisir de se joindre à nous.

Après avoir visité 3 tunnels , dans les 2 sens (!!!), nous avons fini par arriver à Aurtiz.

Le brouillard est aussi au rendez-vous mais pas trop épais . Large chemin empierré qui permet de rester grouper et de bien bavarder. Il y a tant de choses à se dire … Pour certains, c'est la reprise et nous ne nous sommes pas revus depuis juin ! . . .

 

 

 

 

Et nous montons, montons …

Le large chemin laisse la place à un sentier qui, pas à pas, nous mène sur des crêtes herbeuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belle vue sur le Mendaur qui joue à cache-cache avec les nuages, nous nargue du haut de ses 1136 m et nous paraît presque inaccessible : la montée semble abrupte depuis le col de Buztiz.

 

 

Après beaucoup d'arrêts, normalement pour boire et grignoter afin d'accéder au sommet sans problèmes, mais qui durent ..... durent …....... ( Les langues ne se fatiguent jamais !!!!!!!!! ), nous arrivons au col où se dresse un beau menhir.

 

Et c'est la dernière montée qui se termine par des escaliers de pierres plates.

 

 

Enfin ! Nous y sommes !!!

Nous pénétrons dans la petite chapelle : Ermita de la Trinidad.

 

Au soleil, adossés à la chapelle, nous nous restaurons.

Nous dominons les villages, un peu voilés de San Esteban, Ituren et Aurtiz.

 

 

 

Descente bien pentue

vers la retenue d'eau. Les genoux ne sont pas très contents et nous le font savoir !

Un coin pique-nique, près du barrage, planté de grandes tables nous retient quelques instants. Une grande tortue s'y promène ....

Puis, nous longeons un petit canal avant de s'aventurer dans un long chemin ombragé... Attention mollets et bras nus !!! Ajoncs, ronces ont pris leurs aises et envahissent, par endroits, le sentier.... Yvon et son bâton en étêtent plusieurs mais …......

Nous retrouvons le grand sentier de départ.

 

 

Gros bloc de pierres.                                        Arbres fantômes ...

 









Quelque temps plus tard, nos jambes fatiguées sont très heureuses de retrouver les voitures et nos pieds … de s'aérer.....

5h30 de marche, flirtant avec les 800m de dénivelé pour une superbe randonnée aux paysages variés.

Et nous avons été capables de la faire !

Quel bonheur !!!

Texte et mise en page : Madosita

"Qui trouvera la photo  transformée ?"

Quelques photos supplémentaires : 

Françoise D :link

Madosita :link

 

 

 

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 21:14

 Lundi 21 septembre.

(La musique est un peu forte mais vous pouvez baisser le son tout en bas de l'article ! )

Après le déluge du week -end, les plus pessimistes sont restés chez eux, mais nous étions 12 au rendez-vous même si la météo était mitigée.


Direction Pinodiéta pour notre première rando de l’automne.

Les sommets sont embrumés.

 





Nous montons doucement vers une bergerie …Les châtaigniers sont couverts de bogues promettant une belle cueillette sur le chemin du retour .

Quelques vautours sur un promontoire étalent leurs ailes pour sécher la lessive du matin .











Nous arrivons au pied de l’Errebi .Yvon annonce qu’il va falloir gagner notre pause banane : une belle grimpette et Françoise R . qui fait sa rentrée, nous refait le coup du « Je n’y arriverai jamais « ! .. Mais si … Tais toi et grimpe !!! et elle l’a fait, bien sûr, et avec les honneurs !!!

Pause banane bien méritée ... La brume se dissipe ….

Bernard S relance le débat fruit/légume, loin d’être clos !!!  Nous descendons sur Gaineko borda et pique nique prévu à Heriko borda, au cas ou ........ la météo donnerait raison aux pessimistes !!!

Même pas besoin !!!  Pour fêter ça Yvon sort la nappe et Michel son carnet de chant et sa plus belle voix.

Comme un plaisir n’arrive jamais seul : après le repas une nouvelle grimpette nous attend avant de contourner l’Errebi et redescendre dans la vallée.


Quelques rayons de soleil nous éclairent le paysage, les crocus d’automne  en fleur  nous rappellent que l’automne vient d’arriver. Les tracteurs coupent les fougères et nous remplissons nos poches de belles châtaignes pour prolonger ces bons moments grappillés au temps.

S’il faut des chiffres : 12 km bon poids et soyons fous : 500m de dénivelé !!!

Françoise M.

  Cliquez sur ces deux noms de fleurs soulignés pour connaître  la différence entre CROCUS et COLCHIQUE ?......



Ce texte, nous le devons à Françoise M.
Les photos sont de Bernard S.
La mise en page : Madosita.




Repost 0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 19:05
Les 18, 19 & 20 septembre 2009 sont des dates à retenir....

Une expédition sur  "  LES BARDENAS " est prévue de longue date, organisée par Alain, notre Président, qui, après moult tractations est parvenu à un accord entre l' hôtel REMIGIO à TUDELA et les 36 participants inscrits pour l'aventure....

Un problème, et, de taille, demeure tout au long des derniers préparatifs.... 
                                                           " LA MÉTÉO ",
dont les conditions,qui plus est, s'aggravent au fil des jours et des dernières heures pour se terminer par un violent orage à l'heure du départ fixé à 07h00 de BAYONNE.

Toutes les réservations étant faites,nous décidons de " partir " malgré tout vers ces paysages grandioses dignes du far-west américain.
 






Les conditions de pilotage sur l'autoroute sont exécrables....on n'y voit pas à 50 mètres et le jour est encore loin.....

Parti le premier, par mesure de sécurité, je "temporise" la vitesse pensant que les suivants me verront bien au moment de me dépasser....
                                                      que nenni!
Me croyant toujours en tête du peloton, nous nous arrêtons faire le plein et boire un café...Nous arriverons, de ce fait, bon dernier au lieu de rendez vous....créant quelque inquiétude au président !
                                                    MEA-CULPA !

Nous enfourchons nos montures ou grimpons à bord des  diligences de la well's fargo   ( tiens donc!!!...après tout pourquoi pas !! ....il est permis de rêver non ? ) et suivons les pistes boueuses pour rejoindre le premier  poste relais (point de départ ) de notre première rando....On s'équipe, mais un vilain nuage ( très vilain ) nous menace et finit par déverser des trombes d'eau.....annihilant, au passage, les dernières volontés de ces rudes femmes et hommes de l'ouest pourtant habitués aux intempéries.

Il est alors décidé de se rabattre sur notre ranch ou pueblo (une cabane repérée au passage) et d'y casser la croute après l'apéritif offert par Alain P. ...      (au fait pourquoi ???....c'est t'y que t'aurais fait un an de plus ? )

Le sol argileux est détrempé mais n'empêche pas notre ami géologue (Pierre, le mari de Françoise ) de nous faire profiter de ses connaissances en la matière au travers d'un cours sur la création des Bardénas, l'érosion, les sédiments et j'en passe;......
                                                            qu'il soit ici remercié.













Une tentative de "balade" digestive est improvisée mais très vite réprimée par un autre nuage malveillant....














L'hôtel sera notre seule issue possible puis, après une douche bienfaitrice, la visite de la cathédrale, du cloître et de son musée  viendra égailler cette fin d'après midi pluvieuse.




































Les prévisions météorologiques annoncées étant dissuasives pour la journée du lendemain samedi, il fut décidé, en accord avec l'hôtelier, d'écourter le séjour et de rentrer sur Bayonne après avoir visité OLITE et la région.....

Une bonne nuit de sommeil nous fit le plus grand bien, au moins moralement ! mais en attendant l'heure du repas.....
Après un petit déjeuner copieux, les bagages et autres sacs embarqués dans les voitures, un dispatching fut organisé.
Certains souhaitent, en effet, rentrer rapidement vers leur domicile pour constater les éventuels dégâts causés par les violents orages Aquitains. (heureusement, à priori, plus de peur que de mal, mais l'alerte a été chaude!)

Nous voilà donc à OLITE ( jumelée à SAUVETERRE DE GUYENNE ),....des barrières partout, impossible d'accéder en voiture dans le centre de ce joli village en fête (du 13 au 19 /09) où tout le monde, ( sauf nous ) arbore la traditionnelle tenue rouge et blanc bien connue dans le sud ouest.

Nous visiterons,Week-End culturel oblige,le palais royal et l'église attenante. Magnifique édifice construit pour l'essentiel entre 1402 et 1424 par Charles III sur et autour de fondations plus anciennes.


Laissé à l'abandon, il se détériora après l'invasion castillane au XVI ème siècle mais, surtout, fut incendié par le Général Francisco Espoz y Mina en1813 pour ne pas le laisser tomber aux mains des armées Napoléoniennes.



























Un déjeuner commun réunit, dans un cadre magnifique et luxueux,les 15 derniers réfractaires à un retour prématuré, puis, en fin d'après midi, chacun regagna son véhicule d'appartenance pour rentrer sur Bayonne.



texte                  :    votre serviteur
photos               :          Alain R
plus de photos :    link
musique : pour une poignée de dollars (musique du film de Sergio Morricone)
Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 20:36
OUAHOU !!!!!  ..........
                         ........Encore des nouvelles têtes....Liliane..,Dédé..,Christiane.., Carmen..,....( j'espère ne pas en oublier ) bienvenue à elles et puis aussi à André et Dany parmi nous depuis déjà deux semaines ( eux sont déjà passés par les fonds baptismaux,...mais chut !!! )

Un amical souvenir à Suzanne notre charmante voisine Biarrotte ainsi qu' au  sympathique Montpellierais de passage dans la région et avec nous pour la journée.

                                                ----------------------------------------------

C'est donc à 34 que nous nous dirigeons en direction du JAISKIBEL.
  Du parking du fort de Guadaloupe nous partons, plein d'allant, sur les coups de dix heures...














un magnifique soleil nous accompagne et nous traversons la forêt dominée par la crête et les fameuses tours de guet datant de l'époque de la "chasse à la baleine",et, après avoir traversé la route montant vers l'ex parador,






















 nous entamons une agréable descente herbeuse plantée de pins sylvestres dont l'ombre dispensée par les hautes branches nous protègera durant la pause "banane".

                                                                            


Le tableau est splendide.....un océan bleu outre-mer tacheté de turquoise s'offre à nos yeux, quelques bateaux de pêches sont à la manoeuvre, un sea-liner blanc se dirige vers "donibane lohitzun".....( Saint Jean de Luz pour les néophytes.)
  Un ciel parsemé de quelques nuages masque par instant le soleil  et donne de la profondeur à ce panorama dont la verdure du premier plan renvoie nos ombres.

Nous découvrons un nouveau sentier longeant le littoral et savamment tracé à coups de pioches et de pelles par nos voisins espagnols adeptes eux aussi de nature et randonnées..

SUPERBE TRAVAIL.




















   

quittant les flots bleus au creux d'une crique nous entamons une gentille grimpette ombragée mais tapissée de fines et malicieuses aiguilles de pins glissant sous nos semelles rendant
l'ascension hasardeuse ( voir même ) pénible.



Mais nous apercevons déjà le parking et nos voitures que nous retrouvons après 05h00 d'une belle sortie très conviviale.....pleine de surprises....( ici un jeune couple s'attardant, on ne sait pourquoi...!....)
  INFO DU GPS :
  Si vous enlevez 1h00 pour un pique nique ensoleillé au creux d'une "calanque" agrémenté par la chorale locale dirigée par Michel et Bernard , Puis, 20 minutes pour notre pause apéritive de 11h00... 
Encore 6 fois 5 minutes pour l'abreuvage normal d'un troupeau en transhumance et, pour terminer 10 minutes au crédit de nos reporters photos vous obtenez le temps de marche !

   Bravo à toutes et à tous pour l'effort consenti et chapeau pour l'ambiance !

texte       : encore LUI  ! (yvon)
 (La liste est ouverte pour les prochains volontaires : rédactions des "compte - rendu " des randos  ......... Mado)
Et je me permets de rajouter : Vous rappelez-vous la superbe pointe que nous avons découverte en approchant du littoral ? La voici :

Elle s'appelle Punta Biosnar : point zéro des cartographes, des aéronautes et des randonneurs : le niveau de la mer. Et vous aviez certainement remarqué la petite croix commémorative se détachant dans l'écume des vagues ....

photos    : encore EUX ! (Mado & Alain )
plus de photos :link
                          :link



Repost 0